LE FORUM DES OUJDIS ET DE l'ORIENTAL

échanges de souvenirs de l'Oriental, passé, présent, recherche d'amis, retrouvailles
 
AccueilPortailÉvènementsFAQS'enregistrerConnexion


Merci pour vos visites que du bonheur




Partagez | 
 

 SELF ISLAM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paul CASIMIR
assidu


Nombre de messages : 179
Age : 75
Votre région actuelle : Pyrénées orientales
Date d'inscription : 01/06/2010

MessageSujet: SELF ISLAM   Mer 24 Nov - 11:05

SELF ISLAM
par ABDENNOUR BIDAR,

collection « non conforme », éditions du Seuil, environ 12 euros


Le sous-titre de ce livre est éloquent : histoire d’un islam personnel . Ce témoignage est poignant, ce livre est instructif à plus d’un titre. A lire, et à faire lire.

La mère d’Abdennour BIDAR, auvergnate, profession toubiba, a épousé un marocain et s’est convertie à l’islam. Ses enfants seront donc musulmans, métissés par cette double culture . L’auteur a été élevé, pour partie, dans les vignes de son grand-père maternel, pour partie, aux accents spirituels élevés de sa mère admiratrice de la culture soufie.... « elle nous donnait tant d’amour, de foi...à travers son modèle spirituel... " Elève brillant , l’un de ses maîtres lui conseille de « monter » faire sa prépa à Henri IV, rien de moins. Et là, premier choc : il nous révèle qu’il est en difficulté face à ses compatriotes qui n’ont pas reçu la même éducation que lui, et sont mieux préparés par leur milieu familial pour intégrer les grandes écoles !... « Rapidement je compris que mon éducation atypique m’avait infligé un lourd handicap... »... Que ceux qui se contentent d’envoyer leurs enfants dans une école coranique lisent ces pages, édifiant ! ! ! L’adolescent a du caractère, sa copine, aussi douée que lui, « montée » à Paris aussi le soutient, il se bat, et réussit au concours d’entrée à l’Ecole Normale Supérieure !

Mais l’histoire ne fait que commencer ; il refuse d’intégrer la rue d’Ulm, panthéon du cartésianisme à l’opposé de sa sensibilité orientale et se contente d’un CAPES pour être un simple professeur de lycée. De même sa femme. Mais leur quête spirituelle est bientôt comblée, ils entrent dans l’éminente confrérie soufie du Maroc, la Tariqa Qadiriya Boutchichiya et participent activement à son développement sur le territoire français.... Nous savons tous ce qu’est une tariqa, une zaouïa, une confrérie, mais nous n’en savons rien du fonctionnement interne. Abdennour BIDAR nous le dévoile ! Et, cette fois ce n’est pas édifiant ,c’est décapant...Il met sept ans à comprendre que ce ne sont que des machines destinées à casser l’individu pour en faire une marionnette... « Le soufisme vit encore au Moyen-âge... ». Son éducation occidentale lui permettra de se poser les bonnes questions,... et d’en sortir...

Dans quel état ? Abattu. Esseulé. Son épouse et lui se retirent quelque part, dans un coin perdu du centre de la France. Professeurs de philosophie, élevant leurs enfants, ils reprennent leurs études, préparent l’agrégation,...et réussissent . Le temps passe, les événements font que les sujets des monde musulman et occidental se rejoignent, s’entrechoquent, « ... un certain nombre de musulmans européens voudraient se servir des principes démocratiques...contre la démocratie elle-même , en lui faisant tolérer l’intolérable pour elle : le développement en son sein d’une religion sous sa forme la plus figée et archaïque...j’en ai rencontré tellement depuis ma tendre enfance de ces prêcheurs professionnels, malins comme des singes, spécialistes du double langage... »... Le professeur de philosophie décide de témoigner, et, comme il se double d’un penseur, sa démarche innovante nous propose , pour l’Occident, un nouvel islam...Je vous laisse découvrir cette troisième partie , elle aussi passionnante. Futuriste, mais passionnante.
L’auteur est jeune et, avec ce livre, prend rang parmi les intellectuels de la pensée islamique dont il sera, à n’en pas douter, le prochain grand philosophe....

Il sera le serviteur de sa lumière (1) , ...« et c’est ainsi qu’Allah est grand ! » (2)



(1) Abd = serviteur = عبد et Nour = lumière = نور
(2) Très piteusement, je dois avouer avoir copié ici le grand écrivain Alexandre VIALATTE qui publiait chaque semaine une chronique dans « La Montagne » et concluait toujours ainsi ....Et « La Montagne » ...était le journal du grand père d’Abdennour BIDAR . CQFD !
Revenir en haut Aller en bas
http://arabebilingue.unblog.fr/
 
SELF ISLAM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES OUJDIS ET DE l'ORIENTAL :: Le club de lecture-
Sauter vers: