LE FORUM DES OUJDIS ET DE l'ORIENTAL

échanges de souvenirs de l'Oriental, passé, présent, recherche d'amis, retrouvailles
 
AccueilPortailÉvènementsFAQS'enregistrerConnexion

Merci pour vos visites que du bonheur




Partagez | 
 

 C'est son anniversaire aujourd'hui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4039
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Ven 18 Déc - 13:19

Laurent Voulzy










D'origine guadeloupéenne, le Parisien de naissance rêve de soleil tolérant et vogue dans sa mélancolie vers Belle-Île-en-Mer. Optimistes ou pessimistes, ses messages prennent les sonorités de mélodies sucrées ou d'airs anglo-saxons et restent se fredonner dans les mémoires. Prolixe avec son complice Souchon, il ralentit son rythme en solo. Mais seul ou à deux, Laurent Voulzy charme le public avec sa musique et son visage à adoucir les moeurs. Le 18 décembre 1948, Lucien Voulzy, alias Laurent du même nom, naît à Paris dans la couleur café chère à Gainsbourg et « le gris par accident ». Il passe son enfance à Nogent-sur-Marne et se passionne très tôt pour la musique, en compagnie de son copain Christian Vander, futur batteur et leader provocant du groupe Magma. A 14 ans, il crée son premier groupe et se place derrière la batterie, mais découvre son talent pour la composition en grattant une guitare. En 1965, emballé par les sons sophistiqués et le rock'n'roll, il part en pleine Beatlemania pour l'Angleterre, mine d'or musicale des années 60. Avec « Timide », le jeune homme souriant mais réservé gagne un concours local. Mais sa carrière a les débuts de sa chanson. Celui qui s'est lancé sur scène tourne en France, et en groupe, mais n'enregistre aucun disque. Il part aussi effectuer son service militaire et s'inscrire à Assas, en fac de droit. Pour trouver un label, le chanteur envoie quelques cassettes. Encore retenu par l'armée et ses obligations, il apprend qu'une de ses maquettes a été retenue par une maison. Une fois la quille, le compositeur quitte treillis et barda et se rend chez RCA pour signer son contrat sous le nom de Laurent Voulzy. Le rebaptisé met ses talents d'arrangeur au service de plusieurs groupes et sort des 45 tours. Incroyable mais vrai, à l'époque ses disques n'ont aucun succès. En 1974, le chanteur de « La Maison à croquer » fait la connaissance d'une autre signature RCA. Très vite, Laurent Voulzy et Alain Souchon collaborent ensemble et co-signent « Bidon » et « J'ai dix ans ». Le duo fait des merveilles et sa « Rockollection » de 1977 - et de tubes des Beach Boys, des Beattles-scarabées ou des Rolling-Stones cailloux est un immense succès. A ses débuts, comme après, Laurent Voulzy prend son temps. Pour sortir son « Cœur grenadine », il ne se précipite pas. Il faut attendre 1979 pour trouver son album en vente. La chanson-titre est un carton, ainsi que la très anglo-saxonne « Karin Redinger ». Voulzy a le savoir-faire du tube qui se retient facilement. Dans son best of de 1977 à 1988, le talentueux compositeur reprend un de ses plus grands succès. « Belle-Île-En-Mer Marie Galante » a quelque chose de la mélancolie de Souchon. Pas vraiment un hasard puisque ce texte, comme beaucoup d'autres, est signé de la main du complice de presque toujours. Voulzy y aborde ses bobos, ses souffrances d'enfant « café léger, au lait mélangé » qui se sent isolé. En 1988, il fait l'éloge du soleil qui colore la peau et gomme les différences. Les airs de vacances, même malheureuses, lui réussissent. Avec son île ou ses rayons, il provoque le même enthousiasme. Laurent Voulzy, jusqu'à la parution de « Caché derrière » en 1992, se fait rare dans les médias. La sortie de son album et l'engouement du public pour le rêve de son pêcheur ou le pouvoir de ses fleurs le remettent d'autant plus dans l'actualité que la Sacem lui attribue le Grand Prix de la chanson française. En 1993, emporté par le succès vers la scène, le timide chanteur aux dents du bonheur est applaudi au Casino de Paris. Les bravos sont tels que Laurent Voulzy clôt sa tournée sous les projecteurs du Zénith. En 2001, le souriant Laurent Voulzy, qui s'intéresse à l'astrologie et aux filles de chaque mois, sort « Avril », un album printanier. Le cru Voulzy, attendu aussi bien par les admirateurs que par les critiques, emporte l'adhésion de tous. En 2005, sa collaboration avecNolwen Leroy, gagnante de la « Star Ac' 2 » , emmène l'homme discret sur les plateaux de télé et inscrit son nom dans les journaux. Son dernier album, La Septième Vague, est sorti en 2006.










*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Fripouille
assidu
avatar

Nombre de messages : 2659
Age : 64
Votre région actuelle : NIMES
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Ven 18 Déc - 14:26

merci Marie-thé, on en apprend des choses sur les "vedettes".

bravo pour cette rubrique. bisous
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4039
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Ven 18 Déc - 15:17

Merci Fripouille! :joynoel:

En vidéo j'ai mis la version longue 2008 - 20mn



à tous

*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4039
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Jeu 7 Jan - 10:27

Nicolas Cage

Vrai nom :Nicholas Kim Coppola
Né le :07 janvier 1964
Nationalité :USA
Métier : acteur


Il aurait pu faire carrière grâce à son véritable nom mais il n’en est rien ! Nicolas Coppola, neveu de Francis Ford et cousin de Sofia, a très vite changé de nom pour Nicolas Cage. La relève est assurée !

Après avoir pris des cours d’art dramatique, Nicolas Cage démarre dans « Rusty James (Rumble Fish) » en 1983 puis « Valley Girl ». L’année suivante, il interprète un gangster dans « Cotton Club » puis un vétéran du Viêt-Nam dans « Birdy ».

En 1995, il obtient l'Oscar du meilleur acteur grâce à sa performance dans « Leaving Las Vegas ». L’année suivante, il partage l’affiche du film « Rock » avec Sean Connery et Ed Harris puis s’envole dans « Les ailes de l’enfer » et enfin change de visage dans « Volte-face ».

Nicolas Cage s’essaie également aux comédies dramatiques comme « La cité des anges » en 1998, où il donne la réplique à Meg Ryan, puis se retrouve face à Téa Léoni dans le film « Family Man » en 2000. Il revient à l’action avec « 60 secondes chrono » et en 2001, il entre dans la peau du « Capitaine Correlli » pour succomber au charme de Pénélope Cruz.

En 2002, le réalisateur John Woo lui offre le rôle principal du film « Windtalkers ». Nicolas Cage passe ensuite derrière la caméra pour réaliser son premier long-métrage « Sonny ». En 2003, il est à l’affiche de « Adaptation » puis des « Associés ».

*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4039
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Ven 8 Jan - 12:38






Elvis Aron Presley, est né le 8 janvier 1935, à Tupelo dans le Mississippi. En 1948, la famille Presley s'installe à Memphis. Elvis obtient son bac au collège Humes en 1953. Durant l'été, il enregistre un 45 tours: My Happiness et That's Wen Your Heartaches Begin au Memphis Recording Service (siège de Sun Records) pour offrir à sa mère. En juillet 1954, le propriétaire-producteur de Sun Records, Sam Phillips, présente Elvis à deux musiciens locaux, le guitariste Scotty Moore et le contrebassiste Bill Black. Le 5 juillet, le trio enregistre That's All Right, Mama avec Blue Moon of Kentucky en face B. le disque sort sous le label Sun le 19 juillet. C'est le premier disque d'Elvis. Les trois associés continuent d'enregistrer et commencent à jouer dans la région. Le batteur D. J. Fontana se joint au groupe en 1955.

Le colonel Tom Parker devient le manager d'Elvis. En novembre, il signe avec RCA Records qui sera son label pour tout le reste de sa carrière. En 1956, Heartbreak Hotel, le premier 45 tours d'Elvis chez RCA (et premier disque d'or), sort en janvier, suivi en mars de son premier album Elvis Presley. Il apparaît pour la première fois à la télévision dans l'émission Stage Show, et la même année, dans The Milton Berle Show, The Steve Allen Show et The Ed Sullivan Show. En novembre, la première du premier film d'Elvis, Love Me Tender, a lieu à New York.

En 1957, il achète Graceland en mars. Loving You et Jailhouse Rock sortent cette même année. En novembre, il chante pour la première fois à Hawaii. En décembre, il reçoit sa feuille de convocation sous les drapeaux et passe son premier Noël à Graceland.

En 1958, Elvis est incorporé le 24 mars. En août, sa mère, Gladys, tombe malade. Il rentre à la maison le 12 août; Gladys décède le 14 à l'âge de 46 ans. En octobre, Elvis arrive sur la base militaire de Friedberg en Allemagne, où il restera jusqu'en mars 1960. Il visite Paris en 1959, pendant une permission de 15 jours. A l'automne, il rencontre Priscilla Beaulieu.

Le 1er mai 1967, Elvis et Priscilla se marient à l'Aladdin Hotel de Las Vegas. Le couple passe sa lune de miel à Palm Springs en Californie avant de rentrer à Memphis. 1968, naissance de sa fille Lisa Marie, le 1er février. La deuxième quinzaine de juin, il répète le show télévisé "Elvis". L'enregistrement a lieu du 27 au 30 juin, et l'émission sera diffusée le 3 décembre. En 1969, pour la première fois depuis 1955, Elvis enregistre à Memphis. De ces séances sortiront In The Ghetto, Suspicious Minds, Don't Cry, Daddy et Kentucky Rain. En mars et avril, il termine son dernier rôle, dans le film Change of Habit. Le 31 juillet, première d'un engagement de 4 semaines et 57 concerts, qui seront un triomphe, à l'International Hotel de Las Vegas.

Elvis est décédé, le 16 août 1977. Il fut trouvé mort dans la salle de bain de Graceland, par son amie Ginger Alden. Malgré tous les efforts pour le ranimer, il fut déclaré officiellement mort à 16 heures. Le rapport de l'enquête médicale conclut à une mort naturelle (arrêt cardiaque).
Dans les heures qui suivirent, des milliers de fans affluèrent devant les grilles de Graceland, espérant contre tout espoir que les rumeurs étaient fausses. Le lendemain, lorsque Elvis fut transporté à Graceland pour la dernière fois, plus de 80 000 personnes s'agglutinèrent le long d'un Elvis Presley Boulevard noir de monde afin de présenter leurs condoléances.

Des hommages affluèrent de partout; des camarades acteurs et chanteurs, des politiciens, des fans, tous semblaient désireux d'exprimer leur peine et leur reconnaissance envers Elvis. Le président Jimmy Carter exprima le sentiment de millions de personnes lorsqu'il déclara: Elvis est peut-être parti, mais sa légende restera avec nous pour toujours. Le jour des funérailles, un défilé de seize voitures amena le corps d'Elvis depuis Graceland jusqu'au cimetière le long d'une route de presque cinq kilomètres longée par des milliers de fans. Son dernier lieu de repos se trouve dans le Meditation Garden, à Graceland pour des raisons de sécurité.





[center]

*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
gérardS
assidu
avatar

Nombre de messages : 15270
Age : 69
Votre région actuelle : Draguignan (Var) France
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Ven 8 Jan - 17:14

[quote="Fripouille"]merci Marie-thé, on en apprend des choses sur les "vedettes".


Bof ! T'as plus trop de choses à apprendre sur moi, Fripouille !

Revenir en haut Aller en bas
fernandez raoul
assidu
avatar

Nombre de messages : 4820
Age : 65
Votre région actuelle : var france
Date d'inscription : 21/06/2009

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Ven 8 Jan - 23:08

impec le post sur Elvis merci
Revenir en haut Aller en bas
http://lacookadesy.e-monsite.com/
william
assidu
avatar

Nombre de messages : 3641
Votre région actuelle : I d F
Date d'inscription : 09/07/2005

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Ven 8 Jan - 23:21

Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4039
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Sam 9 Jan - 18:34

Joan Baez








La plus complète des interprètes de folk des années 1960, Joan Baez, a influencé presque tous les aspects de la musique populaire au long d’une carrière qui est allée en se fortifiant. Baez est dotée d’une voix de soprano absolument unique, mise au service de la folk, de la pop et de nombreuses causes politiques depuis la fin des fifties.

Joan Baez fait ses débuts à Boston au Newport Folk Festival de 1959, et sort son album éponyme chez Vanguard Records en octobre 1960. Il ne connaît qu’un succès modéré mais son second disque, Joan Baez Vol. 2 (septembre 1961) fait un tabac qui ramène le public vers le premier opus. Les deux font une immense succès, comme le troisième album, Joan Baez in Concert, Pt. 1 (septembre 1962). Chaque album passe disque d’or et reste dans les charts des meilleures ventes plus de deux ans.

De 1962 à 1964, elle devient le visage populaire de la folk, faisant la tête d’affiche des festivals et des tournées, chantant aux évènements politiques, dont la Marche sur Washington de 1963. Durant cette période, elle soutient le travail du songwriter Bob Dilan, tandis que son propre répertoire évolue de la folk traditionnelle vers les travaux politisés de la nouvelle génération comme Dylan. Elle sort alors Joan Baez in Concert, Pt. 2 (novembre 1963) et Joan Baez 5 (octobre 1964). Comme tous les folkeux, elle est affectée par l’apparition des Beatles en Amérique en 1964 et l’introduction du folk-rock par Dylan ou Fairport convention[/url], et elle passe d’un accompagnement acoustique à une orchestration avec d’autres instruments, initié sur Farewell, Angelina (octobre 1965). Cela continue sur Noël (octobre 1966) et Joan (août 1967), où son orchestre est conduit par Peter Schickele.

Baez continue d’expérimenter avec Baptism (juin 1968) dans lequel elle récite de la poésie, et Any Day Now (décembre 1968), un double album de reprises de Dylan avec un groupe de country. Disque d’or. En mars 1968, Joan épouse le leader du mouvement anti-guerre David Harris, un fan de country. Pour lui, elle sort les très country David’s Album (1969) et One Daya t a Time (1970). En août 1971, son double album Blessed Are… passe disque d’or, et envoie sa reprise du « The Night they Drove Old Dixie Town » de The Band au Top 10.

Joan passe chez A&M Records et se tourne vers la pop avec Come from the Shadows (mai 1972). Elle continue sur cette voie pop rock et commence à écrire ses propres chansons. Son talent fait passer Diamonds & Rust (avril 1975) disque d’or et lui permet de sortir son premier album entièrement écrit par elle-même, Gulf Winds, en octobre 1976. Elle abandonne alors A&M et son album suivant, European Tour (1980) sort uniquement en dehors des Etats-Unis. Sept années passent avant qu’elle ne retrouve un nouveau label américain, Gold Castle, pour sortir Recently (1987), le live Diamonds & Rust in the Bullring (1989) et Seaking of Dreams (1989). Baez passe alors chez Virgin pour Play Me Backwards (1992).

Elle continue à aligner les albums dans les années 1990 et 2000 : le live Ring Them Bells en 1995, Gone from Danger en 1997, Dark Chords on a Big Guitar en 2003. En 2005, sort le documentaire Bowery Songs, qui retrace sa performance à New York, l’année précédente.

*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
william
assidu
avatar

Nombre de messages : 3641
Votre région actuelle : I d F
Date d'inscription : 09/07/2005

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Sam 9 Jan - 19:01

Revenir en haut Aller en bas
gérardS
assidu
avatar

Nombre de messages : 15270
Age : 69
Votre région actuelle : Draguignan (Var) France
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Sam 9 Jan - 19:34

JOHN BAEZ ?....et alors, y'a pas qu'elle !!!


*************
« On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. » - Desproges.
Revenir en haut Aller en bas
Roger PRADIER
assidu
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 71
Votre région actuelle : AOURIR - AGADIR
Date d'inscription : 04/09/2008

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Sam 9 Jan - 19:35

Ouf......


Revenir en haut Aller en bas
Maribel
assidu
avatar

Nombre de messages : 12596
Age : 65
Votre région actuelle : NANCY FRANCE
Date d'inscription : 20/06/2009

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Sam 9 Jan - 20:44


Gérard, tu as raison ! et Heureusement ...
Certains se contentent de danser à leur manière.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4039
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Sam 9 Jan - 20:51

[quote="gérardS"]JOHN BAEZ ?....et alors, y'a pas qu'elle !!!







*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
gérardS
assidu
avatar

Nombre de messages : 15270
Age : 69
Votre région actuelle : Draguignan (Var) France
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Sam 9 Jan - 22:20

Tu sais que tu es drôlement mimi, sous ton parapluie, Marie-Thé ! Sans compter que la jupette plissée, les mi-bas et les baskets me rappellent de bien jolis souvenirs ! ! J'adoooore !



http://www.youtube.com/watch?v=3ZWsBKKmUoY
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4039
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Dim 10 Jan - 17:51

Un ptit coin d'paraplui contre un coin d'paradis.....


*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4039
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Dim 10 Jan - 18:03

ROD STEWART



Date de naissance : mercredi 10 janvier 1945
Lieu : Londres, Angleterre
Profession : Chanteur, Musicien, Compositeur
Genre : Rock, Pop, R'n'B, Jazz, Disco


Influencé par le rock et la guitare de Jeff Beck Rod Stewart va connaître de gros succès, notamment avec "Lady lay" et "Maggie May" avant de se tourner vers la pop et le disco.


*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4039
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Dim 17 Jan - 10:59

Dalida, de son vrai nom Yolanda Gigliotti, est née au Caire le 17 janvier 1933. Issue d'une famille italienne immigrée en Egypte au début du siècle, elle est la seule fille parmi deux frères, Orlando son aîné et Bruno, le cadet. Leur père, Pietro est violoniste à l'opéra et leur mère, Giuseppina s'occupe de la maisonnée, installée dans le quartier de Choubra, où arabes et occidentaux cohabitent en bonne entente. La petite Yolanda subit dès l'âge de quatre ans sa seconde intervention ophtalmique. Ses yeux se sont infectés quand elle avait à peine dix mois. Très marquée par ces problèmes, elle se considérera longtemps comme un "vilain petit canard" car elle sera obligée de porter des lunettes. A l'âge de treize ans, uniquement par coquetterie, elle les jette par la fenêtre et voit ainsi son environnement complètement flou.



Le début des années 80 démarre par un feu d'artifice. Dalida, alors au faîte de sa gloire, se produit au Palais des Sports à Paris du 5 au 20 janvier 80 pour un show à l'américaine, avec douze changements de costumes en strass et plumes. La star est entourée de onze danseurs et de treize musiciens. Une véritable chorégraphie comme à Broadway, a été imaginée pour ce spectacle grandiose de plus de deux heures. Les dix-huit représentations font salle comble. Elle part ensuite pour une tournée triomphale jusqu'à l'automne.

Après sa rupture douloureuse avec le Comte Saint-Germain, Dalida comme toujours, se lance dans un travail acharné pour oublier sa vie privée chaotique, où elle finit toujours par se retrouver seule. Elle représente le spectacle du Palais des Sports à l'Olympia en mars 81. Pour la première, on lui remet un disque de diamant pour 80 millions de disques vendus dans le monde, cinquante-cinq disques d'or interprétés en sept langues et l'ensemble de sa carrière. Puis infatigable et professionnelle, elle repart en tournée.

Les deux années qui suivent sont marquées par sa prise de position en faveur du nouveau président de la République française, François Mitterrand. Son engagement plus amical que politique lui vaut des critiques qui la desservent professionnellement. Une campagne de presse est même déclenchée et début 82, elle décide de prendre du recul. Elle part durant un an environ pour un long tour du monde. En avril 83, elle revient et enregistre un nouvel album sur lequel on trouve des chansons comme "Mourir sur scène" et "Lucas". La cabale contre elle est terminée et pourtant elle se sent trahie par ce pays d'adoption qui l'a vu s'épanouir. Le 20 juillet de la même année, un nouveau coup va déstabiliser la chanteuse. Richard Chanfray se suicide à Saint-Tropez dans le sud de la France. Dalida est très affectée par la mort de son ancien compagnon, son enthousiasme professionnel en est altéré. Son entourage remarque sa baisse de tonus. Elle a des trous de mémoire et perd confiance en elle.

En 84, elle repart tout de même en tournée, réclamée par ses fans qui considèrent qu'elle se fait trop rare. Puis elle va en Arabie Saoudite pour une série de récitals. En 85, elle subit deux opérations ophtalmiques qui lui rappellent de très mauvais souvenirs. En 86, sa carrière prend un tournant assez inattendu : bien qu'elle ait déjà joué au cinéma, aucun grand rôle ne lui a été proposé jusqu'au jour où Youssef Chahine, grand metteur en scène égyptien décide que Dalida sera l'interprète de son nouveau film, adaptation d'un roman de l'écrivain Andrée Chédid, le "Sixième jour". Elle joue le rôle d'une jeune grand- mère. Le tournage est difficile mais toujours aussi "pro", Dalida est très assidue. Cela lui tient à cour. D'ailleurs, sa carrière de chanteuse commence à la lasser. Le besoin de chanter a presque disparu. Les critiques de cinéma saluent à la sortie du film, la naissance d'une grande actrice dramatique. Cela conforte Dalida dans l'idée que les choses peuvent et doivent changer.

Dans sa vie privée, pourtant, rien ne change vraiment. Elle a en effet, une liaison secrète avec un médecin, qui se finit assez mal. Dépressive, Dalida a du mal à remonter la pente. Elle ne supporte plus la souffrance morale et met fin à ses jours le 3 mai 87. Véritable chanteuse populaire, celle qui déclarait "le public a pour moi le visage de l'amour", et que les drames intimes ont fini par détruire, a laissé une image de diva que personne ne peut contester. Aujourd'hui, une place à Montmartre, quartier qu'elle aimait tant, porte son nom.



:bonwe5:

*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4039
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Jeu 21 Jan - 20:00

Michel Jonasz


Né le 21 Janvier 1947 en France
Michel Jonasz a réussi là où beaucoup ont échoué, en se créant un univers. Marqué par le jazz des big bands et par le rythm'n blues de Ray Charles, il séduit un large public, aussi bien par l'énergie inhérente à sa musique que par la poésie nostalgique de ses paroles. De ce point de vue, il peut être rapproché de son exact contemporain Alain Souchon, personnalité aussi discrète et reconnue que lui. Les classiques dont il est l'auteur rendent l'acquisition d'un best-of hautement recommandée… Né en banlieue parisienne, le jeune homme a, très tôt, un profil beaucoup plus artistique que scolaire. Il se passionne pour la peinture, le théâtre et la musique, bien sûr ! Sa première idole se nomme Ray Charles et c'est en toute logique qu'il apprend le piano. Lâché, dans le circuit des clubs, il se fait embaucher comme accompagnateur de Vigon, un chanteur de rythm'n blues marocain puis, en 1967, forme son premier groupe, le Michel King Set. Suivant la mode britannique, il s'essaie alors à rock vaguement psychédélique, comme en témoigne le petit succès « Apesanteur ». L'aventure ne dure pas très longtemps et dès 1969, il tente de se lancer en solo. Mais ses premiers 45 tours restent assez confidentiels; C'est sa rencontre avec le compositeur, parolier et arrangeur Jean-Claude Vannier qui lance véritablement sa carrière. Ce dernier avait déjà pu prouver son talent avec l'inoubliable « Melody Nelson » de Serge Gainsbourg. C'est sous sa houlette que sort le premier 33 tours de Jonasz, un travail d'équipe qui voit collaborer Vannier, Jonasz et Frank Thomas, pour les paroles et la musique. « Super Nana » et « Dites-Moi » sont chéris des programmateurs radios, tout comme le 45 tours « Je Voulais Te Dire Que Je T'Attends » un véritable standard qui sera repris par Manhattan Transfer et Diane Dufresne, ou « Les Vacances Au Bord De La Mer », sur l'album « Changez Tout » (1975).


*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Maryse
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 22509
Votre région actuelle : St Gilles les Bains - La Réunion -
Date d'inscription : 07/06/2005

MessageSujet: David Bowie   Jeu 21 Jan - 20:29

Impardonnable d'avoir oublié l'anniversaire de l'idôle de Jayce ...je répare cet oubli...




C’est le 8 janvier 1947 à Brixton que le petit David Robert Jones est mis au monde. Il découvre le rock’n roll à travers Chuck Berry, Little Richard, Jimmy Reed et continue son initiation sur les Stooges, T-Rex, et le Velvet Underground. Jeune saxophoniste, il sort quelques disques qui n'ont pas le succès escompté. Le jeune David se retire dans un monastère bouddhiste en Ecosse, avant de rejoindre la troupe de mimes de Lindsay Kemp, puis de créer sa propre troupe en 68, mêlant mime, poésie et musique, qui se nommera Becken Arts Lab. Pour financer ce laboratoire, il s’invente faux-compositeur hippie, et passe leur discours au filtre de son ironie sur l’album qui le fera connaître : Man of Words, Man on Music, rapidement rebaptisé Space Oddity, en référence à la pièce maîtresse du disque, qui fît exploser David Bowie auprès du public. Ironiquement, celle-ci servira de bande-son pour ouvrir les émissions de la BBC couvrant les premiers pas de l’homme sur la Lune.

Entre 69 et 70, Bowie tourne avec T.Rex. Il rencontre le bassiste Tony Visconti et le guitariste Mark Ronson et sort avec eux The Man who sold the World, un album grunge avant l’heure, dont la pochette fait scandale : Bowie y pose allongé sur un lit en robe de femme. Prenant ses détracteurs à contre-pied, il sort l'année d'après un disque de pop illuminée qui fera date dans l’histoire de la musique : Hunky Dory. Succès. Bowie et sa bande se mettent alors à plancher sur The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars. L’album, destiné à être direct, facile d’accès et à hanter les charts durant trois semaines dessine un univers sonore et un imaginaire si théatrâls qu’il en devient emblématique. L'avatar Ziggy Stardust surpasse David Bowie et entraîne un déluge de fans dans sa science-fiction glam. Le succès est écrasant, Bowie devient un personnage important et influent de la scène pop internationale.

C’est sans doute en travaillant sur l'album d'après, Aladdin Sane (1973), que Bowie a réellement commencé à se pencher vers l’introduction d’éléments visiblement novateurs dans sa musique. Avec ce disque Bowie installe une logique de métissage dans sa musique, qui lui vaudra son appellation de caméléon. Se servant de l’incroyable talent du pianiste Mike Garson, il introduit le free jazz dans le rock. Sur scène, et sur le conseil de son manager, le personnage Ziggy Stardust se suicide pour disparaître à jamais de la discographie de David Bowie. Pour assurer la transition, Bowie sort Pins Up, fin 1973, un album de reprises, joli mais finalement anecdotique.

Il revient l'année d’après avec Diamond Dogs, inspiré de l’univers d’anticipation desespéré du roman 1984 et très orienté vers le funk et la soul. Il poursuivra ses efforts soul sur Young Americans (1975), où il plonge encore plus avant dans la musique populaire noire américaine, qui sera le premier disque chanté par un blanc à entrer dans les charts noirs. Junkie convaincu, Bowie est sujet de crises paranoïaques aiguës. La cocaïne le rend famélique. Il abandonne la soul et adopte le style éthéré du Thin White Duke (fin duc blanc), pour un album mêlant expérimentations soniques et tubes pop taillés pour le dance floor : Station to Station. En proie aux élucubrations causées par la drogue, il surprend la foule anglaise amassée pour saluer le retour du héros des Etats-Unis en la gratifiant d’un salut hitlérien.

Il s’enfuie alors vers le vieux continent, accompagné d’un Iggy Pop dans le même état que lui, pour se calmer et composer. Il émigre à Berlin et commence à travailler avec Brian Eno, tandis qu’il aide Iggy Pop à composer son album Lust for Life et produit The Idiot. De cette collaboration, émergeront trois albums. Le premier, Low, marque un sommet dans la carrière de Bowie. Eno et lui créent un disque double, fait de pop électronique dansante, et d'une pure électronique instrumentale, qui jette les bases de l’ambient. Le disque déroute les fans du caméléon et les ventes ne suivent pas. Mais le disque suivant, Heroes, corrige le tir en proposant un album à l'architecture sensiblement identique mais plus accessible, et surtout porté par la chanson-titre "Heroes" qui deviendra l’un des (nombreux) strandards de Bowie. Le troisième disque, Lodger, achève de créer une pop à tendance et thématique électronique. Il achève sa décennie pop avec Scary Monsters, un album freak, où il suicide ses anciens personnages et attaque son penchant pour la drogue. En 1983, son plus grand carton au box-office, Let's Dance, signe la fin de son âge d'or. Plutôt disco, il annonce une décennie durant laquelle le musicien va s'enfoncer dans une musique kitsch et formatée, très peu inspirée, et qu'il avouera lui-même regretter plus tard. Tonight (1984), Never Let Me Down (1987), ses deux albums sortis au sein du groupe Tin Machine (1989 et 1991), Black Tie White Noise (1993), les disques se suivent et disparaissent sans laisser de traces.

Impressioné par les efforts de la génération 90, Bowie s'inspire de l'indus et du shock rock, débauche Brian Eno, et s'attèle à Outside, qui sort en 1995. Véritable renouveau, l'album est lourd, sombre, conceptuel, avant-guardiste, et bénéficie d'un son très travaillé. Bowie regagne l'état de grâce. Il enregistre un titre avec Trent Reznor (monsieur Nine Inch Nails), qui assure la première partie de la tournée Outside. Il enchaîne en s'occupant de l'honorable bande originale du film Buddha of Subburbia, et Earthling en 1997. Bowie s'occupe ensuite de la bande-son du jeu vidéo français The Nomad Soul (deux personnages du jeu hériteront de son visage). Mais mis en album sur Hours (1999), sa musique passe moins bien. Il revient à quelque chose de plus épuré, où il met en avant ses talents de crooner (sa voix a pris de l'âge), Heathen (2002), un joli succès critique. Et revient au rock en 2003 avec Reality. Le résultat est bancal, mais il repart pour une tournée mondiale qui fait fureur, même si l'artiste approchant la soixantaine se révèle de plus en plus fatigué. Il y a un problème et Bowie subit une opération cardiaque en urgance, ce qui met une fin brutale à sa tournée. Depuis, Bowie a participé à l'enregistrement de quelques jeunes groupes, donnant un appui de poids à Arcade Fire et TV On The Radio. Il annonce en 2006 sa décision de prendre une année sabatique, sans enregistrement, sans tournée, pour se reposer et regarder tourner le monde dans lequel il a si souvent joué le premier rôle.

(pris sur le net)


D'après la presse people il semblerait qu'il souffre d'un cancer du foie.


*************

Découvrez mon premier livre  
    http://www.lulu.com/spotlight/marysepauleau
Revenir en haut Aller en bas
http://lila99.unblog.fr
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4039
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Sam 23 Jan - 12:53

Né le 23 janvier 1910
Décédé le 16 mai 1953 (à l'âge de 43 ans)



Django (1910-1953), Comme l'a écrit François Billard, Django est le héros d' un peuple, celui du peuple Tsigane. Jean Baptise Reinhardt est né en 1910 à Liberchie en Belgique de ce peuple du voyage venu des Indes, d' Europe centrale, de Germanie, des Flandres et enfin d' Alsace-Lorraine. Enfant, déjà, ses prouesses au violon éblouissent, puis au banjo et enfin à la guitare. Il se produit avec l'orchestre de ses parents dans les demeures des gens aisés ainsi que dans les guinguettes du bord de la marne. Django gagne vite en réputation et brille au banjo-guitare en exécutant des valses très techniques. En 1928, Jean Vaissade permet à Django d' enregistrer son premier disque. On peut lire sur la cire Jiango Renard" banjoiste ! Nul ne sait épeler son nom mais déjà le lyrisme, la virtuosité et l' imagination du futur Django Reinhardt est perceptible. Django Reinhardt devient vite un musicien réputé et Jack Hylton lui propose de l' engager dans sa formation de Jazz pour se produire à Londres.

Le destin en a voulu autrement et quelques heures plus tard un incendie dans sa roulotte le meurtrie à la main gauche et au genou. Durant dix-huit mois Django souffrait de ne voir sa main cicatriser. Le 23 janvier 1929, Django subit une intervention chirurgicale durant laquelle sa main fut drainées puis brûlées au nitrate d' argent afin quelle cicatrise. Son frère en guise de rééducation lui apporta une guitare.

Django du, comme chacun sait, inventer une nouvelle technique guitaristique. Après six mois d' effort , de travail régulier , il retrouva une virtuosité incroyable d' autant plus incroyable quelle n' utilisait que deux doigts. Depuis ce jour , Django abandonna définitivement le banjo au profit de la guitare.

En 1930, lorsque Django sortie de l' hôpital le monde de la musique avait évolué. Le jazz avait mûrie et la guitare avait sa place au sein des formations. A 20 ans, Django reinhardt découvre Duke Ellington, Joe venuti, Eddie Lang puis Louis Amstrong. C' est le choc ! En 1931, Django rencontre Stéphane Grappelli, ils créent le Quintet du hot Club de France. De cette collaboration va naître une musique novatrice et de nombreux chefs d' oeuvres.

En 1934, le Quintet éblouit les spectateurs de l'Ecole normal de musique. Le quintet a trouvé sa voix, son style et s' implante dans le monde du Jazz. Django s' impose comme l' un des plus grand guitariste de son temps. Alix Combelle raconte que Django, Coleman Hawkins, Bill Colemans et Benny Carter s' affrontent sur I can't dance un morceau difficile : Ils s' amusèrentà le jouer dans les tonalités les plus différentes. Et je me souviens fort bien que le premier qui abandonna fut Bill Coleman Après Bill, ce fut Hawkins. Benny joua dans presque tous les tons avec cette désinvolture qu' on lui connaît, sans jamais caler. Mais Django jouait indifféremment dans n' importe quelle tonalité, sans qu' on puisse jamais le prendre en défaut. Il était vraiment imbattable.

Django avec le quintet parcoure l' Europe. En 1939, Duke Ellington écoute Django et lui dit J' aimerai jouer avec vous et Django répond Moi aussi, mon frère. En 1939, la guerre est déclarée, Stéphane va se réfugier à Londres alors que Django reste en France. Durant la guerre, chacun joue dans des formations différentes. Les retrouvailles se font dans une joie immense et ils improvisent sur la Marseillaise.

En 1946, Django a enfin un contrat pour l' Amérique et va jouer avec Duke Ellington. Ce rendez-vous est raté. La critique ne pardonne pas à Django ses retards répétés, sa désinvolture, son refus des "bis"" etc. En 1947, Django rentre en France, il est le plus grand guitariste de jazz et il est touché moralement et professionnellement. Django ne joue que de temps en temps et consacre la plu part de son temps à la peinture, la pêche et le billard.

Le 8 avril 1953, Django enregistre son dernier disque avec Martial Solal au piano, Pierre Michelot à la contrebasse, Fats "Sadi" Lallemant au vibraphone et Pierre Lemarchand à la batterie. Certain noterons l'interpretation éblouissante de nuage enregistrée sur ce disque et peuvent pressentir que Django savait qu' il l' enregistrait pour la dernière fois. Django disparaît le 16 mai 1953 emporté par un congestion Cérébrale, il repose à Samois sur seine.


*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4039
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Mar 26 Jan - 13:30

Michel Delpech





Né d'un père chef d'entreprise, Michel Delpech, qui souhaite devenir journaliste, change de carrière en rencontrant, en 1964, Roland Vincent. Celui-ci met en musique les textes écrits par le jeune homme, âgé de dix-huit ans. Il décide alors de démarcher les maisons de disques. Grâce au label Vogue, il sort son premier 45 tours, 'Anatole'. Alors qu'il participe à la comédie musicale 'Copains-Clopants', il se fait remarquer par le public avec la chanson 'Chez Laurette' qu'il chante dans le spectacle. Devenu populaire, il enregistre son premier album 'Inventaire 66' et commence une carrière en solo. Il fait les premières parties de Jacques Brel et Mireille Mathieu. En 1968, il reçoit le Grand prix du Disque pour la chanson 'Il y a des jours où on ferait mieux de rester au lit', puis enchaîne les tubes : 'Wight is Wight' en 1969, hymne du festival rock de l'île de Wight, 'Pour un flirt', véritable succès, 'Les divorcés', 'Le Chasseur' et 'Quandj'étais chanteur'. En 1976, il signe le tube 'Le Loiret-et-Cher', puis fait une pause dans sa carrière. Il revient en 1985 avec l'album 'Loin d'ici' sur des textes de Jean-Michel Rivat et Michel Pelay, puis avec l'opus 'J' étais un ange' en collaboration avec Didier Barbelivien. En 1992, il sort 'Les Voix du Brésil'. Après avoir à nouveau disparu de la scène médiatique, Michel Delpech, icône des années 1970, revient avec l'album 'Comme vous', puis en 2005 avec 'Ce lundi-là au Bataclan', une compilation en deux volumes de ses succès, et de nouveau en 2006 avec un album de duos, 'Michel Delpech & ...'.




C'est aussi l'anniversaire de Michel Sardou, Patrick Dewaere, Paul Newman, Jean-Paul Rouve, Roger Vadim, Edward Van Halen........

*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4039
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Mar 2 Fév - 13:17

PHIL BARNEY
né le 2 février 1957 en Algerie


Une chanson écrite en 10 minutes chrono, un ovni dans le courant musical de l’époque... et pourtant ! L’alchimie d’un tube, ce truc magique qui vous rentre dans l’oreille et ne vous quitte plus : le rêve de tout artiste... et pourtant ! Un enfant de toi, c’est 650 000 exemplaires vendus en 1987, et, du jamais vu, 750 000 de la même chanson en 2002. Autant dire qu’une réussite pareille, ça vous colle autant à la peau qu’un Only You des Platters et vous propulse à tout jamais au firmament des chanteurs romantiques... Et si on s’était trompé ? Phil Barney, c’est le paradoxe d’un musicien surdoué, fou de black music Américaine, fan de James Brown, George Clinton, Stanley Clarke ou Chaka Khan, mais révélé par un tube de variété française. Finalement, qui sait aujourd’hui que l’auteur compositeur interprète d’Un enfant de toi est l’homme qui a introduit le rap en France, au travers de ses programmations sur la radio libre Carbone 14 ? Les rappeurs sans aucun doute, le grand public, c’est moins sûr. Et qui sait que le latin lover d’Avec qui tu vis, Tour d’Ivoire ou Tellement je pense à toi, est le seul chanteur français à avoir eu le privilège d’enregistrer un album avec Marvin Gaye, au mythique château d’Hérouville ? Mais alors, qui est Phil Barney ? Un chanteur romantique qui aurait renié sa culture black music ? Certainement pas ! Et si vous prenez deux secondes pour vous pencher de plus près sur sa musique, vous découvrirez peut-être ces influences que vous ne soupçonniez pas. Un groove naturel et rare dans la voix, des mots d’amour chantés sur des mélodies accrocheuses, une rythmique souvent funk oldschool, des accents souls et jazz... oui, c’est sûr, Il y a du Baby Face ou du Eric Benet dans cet homme-là. Alors si demain on vous dit que Phil Barney est un soul man... Croyez-le ! Acoustic Sessions : Avec Acoustic Sessions, Phil Barney nous offre pour la première fois une version acoustique des succès qui ont jalonné sa carrière. Et aussi surprenant que cela puisse paraître, il aura fallu ce travail de relecture acoustique pour enfin rendre justice à cet artiste trop rapidement connoté chanteur variético-romantico-tragique. Enregistrés « comme à la maison » dans son studio Fantôme avec la complicité de Félix Sabal-Lecco (réalisateur) et Dion Henderson (ingénieur son), les 11 titres proposés (+ 3 inédits : Nominowé, Près de moi, Comment faire), parfaitement produits, étonnent par leur swing et intemporalité. On y découvre ou redécouvre un vrai talent de plume, enrichi par une musicalité dans la rime. Qu’il parle d’amour, d’inégalités sociales (Tout blanc tout noir), de la nostalgie du passé (Mrs Jones, Vieille star), de la condition féminine en Afrique (Nominowé), ou de la disparition d’un enfant (Comment faire), la simplicité et sincérité des histoires du chanteur nous touche. Enfin, musicalement, entouré de sa bande de potes, accessoirement musiciens géniaux (Félix Sabal-Lecco à la batterie, Eric Sempé à la guitare, Dom Briki à la basse et Denise Sauron pour les choeurs), Phil se révèle. Yes, definitively, he’s a soul man


*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Fripouille
assidu
avatar

Nombre de messages : 2659
Age : 64
Votre région actuelle : NIMES
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Mar 2 Fév - 16:30

sublime, très très belle chanson !







Revenir en haut Aller en bas
chis83
assidu
avatar

Nombre de messages : 3035
Age : 76
Votre région actuelle : PACA Var
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Jeu 4 Fév - 0:03

un texte trés émouvant et une trés belle interprétation de phil Barney
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est son anniversaire aujourd'hui
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES OUJDIS ET DE l'ORIENTAL :: Musique du Monde-
Sauter vers: