LE FORUM DES OUJDIS ET DE l'ORIENTAL

échanges de souvenirs de l'Oriental, passé, présent, recherche d'amis, retrouvailles
 
AccueilPortailÉvènementsFAQS'enregistrerConnexion


Merci pour vos visites que du bonheur




Partagez | 
 

 C'est son anniversaire aujourd'hui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3864
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Sam 31 Oct - 9:17

Michael Landon

Nom: Eugene Maurice Orowitz
Date de naissance: 1936-10-31
Lieu de naissance: Forest Hills, New York, USA
Date de décès: 1991-07-01
Lieu de décès: Malibu, Californie, USA
Occupation: Acteur, producteur


Eugene Maurice Orowitz nait le 31 octobre 1936 à Forest Hills, un quartier du Queens, à New York. Il est le second enfant d’Elie et Peggy Orowitz. Eugene n’a que quatre ans lorsque sa famille quitte Forest Hills pour la petite ville de Collingswood dans le New Jersey. C’est là qu’il passe toute son adolescence. Une époque de sa vie qui est loin d’être synonyme de bonheur. En effet, Eugene souffre d’être juif dans une ville à dominante protestante. Les enfants n’épargnent pas Eugene qui se fait régulièrement insulter. Les tensions sont également présentes chez lui entre ses parents et sa sœur ainée. Le sport l’aide à extérioriser son mal être. Voulant en faire son métier, une blessure à l’épaule met un terme définitif à ses ambitions sportives et universitaires. Eugène enchaine alors les petits boulots avant d’entamer une carrière artistique. Il épouse, le 11 mars 1956, Dodie Fraiser, une secrétaire juridique, veuve et mère d’un garçon, Mark, âgé de six ans, qu’Eugene adoptera. Devenu Michael Landon, il débute au cinéma en 1956, ou il donne la réplique à Barbara Stanwyck dans «Passé Perdu» de Roy Rowland. Gene Fowler Jr. le remarque et, l’année suivante, lui offre son premier grand rôle dans une série B d’épouvante devenue culte aujourd’hui, «Les griffes du loup-garou», rôle qu’il reprendra dans un épisode de la série «Les routes du Paradis». En 1958, Anthony Mann met en chantier «Le petit arpent du Bon Dieu» adapté du best-seller éponyme sulfureux (pour l’époque) de Erskine Caldwell. Michael Landon y interprète le rôle d’un jeune albinos aidant Robert Ryan à chercher un trésor, puis il donne la réplique à John Drew Barrymore dans un des premiers films traitant de la drogue, «Jeunesse droguée» (1958) de Jack Arnold.

En 1960, Michael Landon et son épouse adoptent un nouveau-né, Josh. Au début du mariage, Michael n’était pas encore la vedette que l’on a connaît malgré quelques films tournés avec les plus grands acteurs de l’époque. Le couple traverse des périodes difficiles. En 1959, c’est le début de l’aventure «Bonanza» pour Michael qui s’investit pleinement dans cette série et en oublie sa vie familiale. Celle-ci se dégrade et le divorce est prononcé en 1961. Peu après, Michael rencontre Lynn Noe sur le tournage de la série. C’est le coup de foudre. Il l’épouse le 12 janvier 1963. Lynn, déjà maman d’une petite Cheryl, donnera naissance à quatre enfants: Leslie, Michael Jr., Shawna et Christopher, qui grandiront dans une superbe villa de Beverly Hills. Tout s’écroule au début des années quatre-vingt, lorsque Michael rencontre Cindy, habilleuse sur le tournage de «La petite maison dans la prairie». Après vingt ans de mariage, le couple s sépare. Six mois plus tard nait le premier enfant du couple, Jennifer, suivie de Sean en 1986. Dès 1984, fort du succès de «La petite maison dans la prairie», Michael Landon se lance dans une nouvelle série, mettant en scène un ange venu aider les mortels sur Terre. «Les routes du Paradis» sont nées.

En décembre 1990, Michael Landon et sa famille s’offrent quelques jours de vacances aux sports d’hiver. Lors d’une séance de sport en salle, Michael ressent une vive douleur au ventre. Celle-ci ne s’atténue pas, il décide de consulter un médecin qui lui conseille de rentrer immédiatement à Los Angeles et de faire des examens approfondis. Malheureusement, les résultats de ces derniers ne font que confirmer les soupçons du généraliste. Michael souffre d’un cancer du pancréas qui s’est déjà propagé au foie. Malgré les traitements, Michael décède quelques mois plus tard, le 1er juillet 1991. Il repose aujourd\\'hui au «Hillside Memorial Park», de Culver City, en Californie.







:aze: :aze: :aze:

*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Fripouille
assidu
avatar

Nombre de messages : 2655
Age : 64
Votre région actuelle : NIMES
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Sam 31 Oct - 9:44

parti un peu trop tôt.... mais laisse un bon et grand souvenir,

bon anniversaire (Eugène) mr M. LANDON
Revenir en haut Aller en bas
gérardS
assidu
avatar

Nombre de messages : 15114
Age : 69
Votre région actuelle : Draguignan (Var) France
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Sam 31 Oct - 13:37

http://www.youtube.com/watch?v=ZMLow-enV3c

Oups ! aurais-je fait une faute d'orthographe ?

*************
« On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. » - Desproges.
Revenir en haut Aller en bas
Fripouille
assidu
avatar

Nombre de messages : 2655
Age : 64
Votre région actuelle : NIMES
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Sam 31 Oct - 16:27

j'adore pétula clark, mais juste 48 s de clip.... radin !
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3864
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Sam 31 Oct - 17:56

@gérardS a écrit:
http://www.youtube.com/watch?v=ZMLow-enV3c

Oups ! aurais-je fait une faute d'orthographe ?


Allons! allons-dont à London avec Mr Landon

*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
gérardS
assidu
avatar

Nombre de messages : 15114
Age : 69
Votre région actuelle : Draguignan (Var) France
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Sam 31 Oct - 21:48

@Fripouille a écrit:
j'adore pétula clark, mais juste 48 s de clip.... radin !

Eh oui ! Que veux-tu, les temps sont durs...pour tout le monde !
- "...moulana ya khoya !" ( l'aumône, mon frère !)
- "Arrebbi y djib !" (Dieu te l'apportera !).
[....si mes lointains souvenirs sont bons....]
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3864
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Lun 2 Nov - 9:33

Burt LANCASTER


Burton Stephen Lancaster est né le 2 novembre 1913 à New York (État de New York, USA). Études normales. En raison de ses dons d'athlète, devient acrobate professionnel. Tournées avec des cirques; son partenaire et ami, Nick Cravat, jouera dans plusieurs de ses films. Métiers divers. En été 1945, démobilisé, joue dans une pièce " A Sound of Hunting "; la critique le remarque, ainsi que Hollywood à la recherche de nouveaux talents. Il tourne son premier film en 1946, sous la direction de Robert Siodmak : LES TUEURS, avec Ava Gardner. Le film a du succès, Lancaster fait forte impression.

Sa carrière ira vite : en moins de dix ans, l'ancien acrobate devient un acteur confirmé, une "star" même! C'est un "fonceur" : en 1948, il fonde sa propre maison de production, en association avec Har la Norma-Hecht Company (c'est de sa seconde femme, épousée en 1946, dont il divorcera en 1969). Avec l'arrivée de James Hill, naissent les Hecht-Hill-Lancaster Productions. Homme ambitieux et intelligent, aux nombreuses facettes, il ne se cantonne pas dans les fantaisies acrobatiques et les prouesses physiques, acceptant des rôles "sérieux".

Il a également des idées bien précises sur la réalisation,, puisqu'il réalise son premier film en 1955 : L'HOMME DU KENTUCKY. Après une nomination à l'Oscar pour TANT QU'IL Y AURA DES HOMMES, il reçoit un Oscar en 1960 pour son interprétation dans ELMER GANTRY, LE CHARLATAN. En 1961, Burt Lancaster assure la production de LE TEMPS DU CHATIMENT, un film sur la jeunesse délinquante.

C'est son premier film avec John Frankenheimer à qui il fera appel en catastrophe à deux reprises : pour LE PRISONNIER D'ALCATRAZ, commencé par Charles Crichton et pour LE TRAIN, commencé par Arthur Penn. Ce " tyran " (il est aussi exigeant envers les autres qu'envers lui-même) accepte, alors qu'il est une.vedette confirmée, de jouer dans le film de John Cassavetes, UN ENFANT ATTEND, en raison de son sujet : l'enfance handicapée. A, 50 ans, il tourne avec Visconti dans LE GUEPARD : c'est l'un de ses meilleurs rôles. Dans SEPT JOURS EN MAI, il s'oppose à Kirk Douglas; les deux hommes qui ont beaucoup de points communs, jouèrent ensemble dans six films. Il retrouve Richard Brooks et son côté " physique " dans LES PROFESSIONNELS.

A 57 ans, comme toute star masculine vieillissante, il se tourne vers le western. Accusant son âge il est VALDEZ et L'HOMME DE LA LOI. La fin des années 60 avait marqué un certain flottement dans ses rôles : SCORPIO lui permet de réaliser certaines prouesses physiques. Ce démocrate convaincu, qui s'est battu pour les droits civiques et l'égalité raciale, se passionne dans EXECUTIVE ACTION, pour l'assassinat de Kennedy. LE PRISONNIER D'ALCATRAZ avait marqué la fin de la Hecht-Hill-Lancaster Company : en 1974, il tourne son second film LE FLIC SE REBIFFE qu'il co-écrit, co-réalise et co-produit avec Roland Kibbee, scénariste de plusieurs de ses films.

L'année 1975 sera particulièrement riche, en Italie, où il tourne deux de ses meilleurs rôles sous la direction de Visconti et de Bertolucci. Puis, il revient à des rôles plus conformes à son image et se produit dans de nombreux téléfilms. Burt Lancaster est décédé le 20 octobre 1994 d'une attaque cardiaque.


Revenir en haut Aller en bas
Fripouille
assidu
avatar

Nombre de messages : 2655
Age : 64
Votre région actuelle : NIMES
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Lun 2 Nov - 10:34

bon anniversaire Mr B. LANCASTER, vous étiez un très bon acteur.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3864
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Jeu 5 Nov - 9:01

Joe Dassin

Nationalité : Française
Genre principal : Variétés
Naissance : 05 novembre 1938 à New York
Mort le : 20 août 1980





Il est le Dalton de la chanson française des années 60-70. Joe Dassin distribuait les tubes comme d’autres les balles. Ses chansons atteignaient le public en plein cœur. Associé à la générosité, cet homme qui a beaucoup donné ne pouvait mourir que du cœur. Mais avec son répertoire, devenu un standard, il continue à vivre. Joe Dassin, référence de la chanson française, est né à New York, en 1938. Joseph Ira Dassin a comme mère une violoniste et comme père un comédien. Dans les années 40, Jules Dassin se fait un nom derrière la caméra : il est un des réalisateurs les plus talentueux d’Hollywood. Avec le maccarthysme et la politique de la chasse aux sorcières, Jules Dassin, politiquement engagé n’a plus la cote que sur les listes noires. La famille doit donc quitter les Etats-Unis. Joe ne quitte pas seulement le pays de l’Oncle Sam : il quitte aussi l’enfance paisible. Désormais, il est tout le temps le nouveau du lycée. Mais après d’incessants déménagements à travers le monde, les Dassin se fixent à Paris, en 1950. Joe, même s’il préfère le sport aux études, est un élève brillant. A Grenoble, il décroche une mention « bien » à son bac. Ses parents divorcés, l’exilé décide de partir retrouver sa terre natale et s’inscrit à l’université. Il s’oriente d’abord vers la médecine, puis abandonne le stéthoscope pour se lancer finalement dans l’ethnologie. Toujours brillant, il obtient l’équivalent du doctorat. Sur les bancs de la fac, loin des Champs-Elysées, rien ne semble prédestiner Joe Dassin à une carrière dans la chanson. Mais, au cours de ses nombreux petits boulots, il a été disc-jockey dans une radio. Surtout, grâce à un ami qui joue de la folk, Joe rencontre Bob Dylan. Et avec un ami français, il chante Georges Brassens. De retour sur le vieux continent, Joe Dassin, continue les petits métiers. Au Etats-Unis, il laisse les poubelles de l’éboueur et la pince du plombier. En Europe, il travaille comme animateur radio, et un peu au cinéma. A RTL, Joe Dassin rencontre une attachée de presse du label CBS. En mars, sa proposition se concrétise : Joe Dassin sort un 45 tours aux airs américains. « Je change un peu de vent » est un échec commercial. Joe, plutôt habitué à la réussite, décide de persévérer dans la musique. Il fait bien. En 1966, « Bip Bip » le lance sur la voie du succès. La même année, il épouse Maryse, une femme plus âgée que lui. En 1967, sa popularité l’entraîne sur la scène, en première partie de Salvatore Adamo. Un an après, il chante « Les Dalton ». Le perfectionnisme qui caractérise Joe Dassin lui réussit bien : en 1969, il passe à l’Olympia, et sa tournée française est à guichet fermé. En 1972, la star peut s’offrir un petit coin pour s’évader, à Bora Bora. En 1975, un an après son deuxième Olympia, il offre un petit bout de voyage à son public avec « L’été indien ». La même année, il s’offre un studio, pour continuer le contrôle de sa carrière, et un divorce - mais « Ça ne va pas changer le monde », surtout en 1977 le chanteur franco-américain connaît toujours le succès et les premières places des hit-parades. En 77, le chanteur à la voix chaude chante « A toi ». En 1978, après avoir fait sa déclaration à Christine Delvaux, il se marie à nouveau. La même année, son fils Jonathan naît à Paris, pendant que son père chante au Canada. En 1979, après être monté sur la scène de l’Olympia, l’ancien réformé pour cause de souffle au cœur a un ulcère à l’estomac et doit subir une opération. Le séducteur au strabisme, aussi appelé coquetterie dans l’œil, a aussi le cœur qui faiblit. Mais en 80, tout semble aller mieux : son deuxième fils, Julien, naît. Mais le monde ne change pas et Joe divorce à nouveau, seulement quelques semaines après la naissance de son enfant. Ensuite les accidents cardiaques s’enchaînent. Parti se reposer à Tahiti, dans son coin de paradis, avec ses fils et sa mère, Joe est victime d’un infarctus en plein déjeuner. Le 20 août 1980, son cœur a effectué son dernier battement. La mort ne l’a pas jeté dans l’oubli. Même dans l’au-delà, il continue à vendre énormément de disques. Dans les années 90, il est le concurrent des meilleurs vendeurs : Cabrel ou Goldman. Aimé du public et des artistes, il est souvent repris : notamment par Katerine, Jean-Louis Murat ou Willy Denzey.


*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Fripouille
assidu
avatar

Nombre de messages : 2655
Age : 64
Votre région actuelle : NIMES
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Jeu 5 Nov - 10:54

bon anniversaire Joe, tes chansons sont toujours mes préférées.
Revenir en haut Aller en bas
Maribel
assidu
avatar

Nombre de messages : 12537
Age : 65
Votre région actuelle : NANCY FRANCE
Date d'inscription : 20/06/2009

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Jeu 5 Nov - 15:19

C'est aussi l'anniversaire de Julien, et son regard est plus beau, plus direct! Pardon Joe, je t'aimais beaucoup!!!
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3864
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Lun 9 Nov - 9:24

Raymond DEVOS

Né le 09 novembre 1922
Décédé le 15 juin 2006 (à l'âge de 83 ans)



Raymond Devos, c'est un personnage que l'on peut reconnaître du premier coup d'oeil avec ses bajoues, ses cheveux lissés et l'esprit en fusion. Ce maître du jeux de mots a multiplié ses apparitions dans les salles de spectacles et à la télévision et est habituellement accompagné de son fidèle pianiste et compagnon de scène, Hervé Guido. Nous retrouvons souvent au sein de ses spectacles un mélange de one man show, d'ambiance de cirque, et le seul vrai clown capable de jongler si admirablement avec les mots et la langue française.

C'est en réalité le 09 novembre 1922 que Raymond naquit dans la ville de Mouscron en Belgique avant de s'installer rapidement avec son père et sa mère, Louis (travailleur frontalier) et Agnès à deux kilomètres de cette ville mais dans un tout autre pays: la France. C'est là que le jeune Devos entamera des études qui seront bien trop vite écourtées. Une catastrophe aux yeux de Raymond Devos qui à 13 ans n'a pu assouvir toute sa soif de connaissance. Ce sera donc par lui-même qu'il commencera à s'acharner sur la culture, voulant à tout prix maîtriser la langue française et la musique pour laquelle il a une affection particulière. Il faut dire que son univers familial le prédisposait déjà fortement à jongler avec la mélodie. Son père jouait de l'orgue et du piano alors que sa mère faisait virevolter le violon et la mandoline. Quant à lui, il apprendra tour à tour des instruments tels que: clarinette, piano, harpe, la guitare, le bandonéon...

Enfant, Raymond Devos rêve d'être un artiste. Autodidacte, il souhaite maîtriser la langue française et la musique pour laquelle il a une affection particulière. La musique n'est néanmoins pas son seul domaine de prédilection, il entame alors des cours de théâtre qui seront malheureusement suspendus par la Guerre.

Elle contraint d'ailleurs Raymond Devos à être déporté en Allemagne. Loin de se résigner, Devos organise quelques spectacles improvisés au bon plaisir de ses compagnons d'infortune. Dès sa rentrée sur Paris, il intègre l'Ecole de Mime d'Etienne Ducroux, il fait alors ses débuts dans un numéro à trois partenaires : 'Les Trois Cousins'. Désireux d'écrire ses propres textes, il s'adonne au «one man show» où il met en exergue son talent indéniable de maître du jeu de mots.

Les premières bases sont donc déjà posées. C'est avec toute cette volonté et cet acharnement qu'il rejoindra la capitale française. Il veut et rêve d'être un artiste. Mais avant, il n'y manquera pas de revêtir de nombreuses blouses de travail. Le temps passe vite. Il a tout juste le temps de prendre quelques cours de théâtre et voilà déjà la guerre qui arrive à grand pas. Elle contraint Raymond à se déporter en Allemagne où il veillera à garder son moral ainsi que celui de ses compagnons grâce à des instruments de fortune qu'il a pu emporter avec lui. C'est dans cette ambiance qu'il attendra patiemment son retour à Paris où il pourra enfin exploiter en toute liberté son talent. Il s'enrichit au passage d'une nouvelle expérience: celle de mime. En effet, il l'acquiert à l'école d'Etienne Ducroux où il rencontrera Marcel Marceau fréquentant les mêmes couloirs.

C'est ainsi qu'avec tous ses bagages sur le dos, Raymond Devos montera son premier One man show. Nous sommes en 1956, et Raymond goûte aux joies de l'écriture. A partir de ce moment-là, son stylo ne le lâchera plus.

Il restera ainsi attaché à cette capitale parisienne dans une demeure à l'image du maître, trouvant souvent l'occasion d'y méditer grâce à son énorme jardin dont il aime parcourir les contours (ses canards peuvent en témoigner). Il permet ainsi à son inspiration de se ressourcer avant de plonger dans son grenier pour repartir dans son monde unique et composer ses textes.

Véritable jongleur, il insuffle au langage une note poétique appréciable. Il multiplie ses apparitions dans les salles de spectacle, accompagné de son fidèle pianiste. Ses prestations se succèdent, les plus grandes salles l'accueillent : 'Bobino', 'l'Olympia'...

Il est mort le jeudi 15 juin 2006 à son domicile.




*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
gérardS
assidu
avatar

Nombre de messages : 15114
Age : 69
Votre région actuelle : Draguignan (Var) France
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Lun 9 Nov - 10:01

Voilà un grand monsieur !

*************
« On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. » - Desproges.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3864
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Mar 10 Nov - 8:51

Ennio Morricone
Compositeur italien
[Musique classique]
Né à Rome le 10 novembre 1928



Alors qu'il est élève à l'académie Santa Cecilia de Rome, Ennio Morricone obtient de nombreux prix de composition. Il débute dans des groupes d'improvisation, puis se lance en 1961 dans la musique de films. Il se fait connaître grâce à sa partition de 'Pour une poignée de dollars' de Sergio Leone. Par la suite, il signe pour le réalisateur, devenu son ami, les musiques des longs métrages 'Le Bon, la Brute et le Truand', 'Et pour quelques dollars de plus', et 'Il était une fois dans l'Ouest'. Ses partitions font partie intégrante du succès des films. En 1968, il compose la musique du 'Mercenaire' de Sergio Corbucci, et un an plus tard, celle du 'Clan des Siciliens' d'Henri Verneuil. Pour la première fois, il signe les partitions d'un film de science-fiction, 'Mission to Mars' de Brian De Palma, puis en 2003 du film d'action 'Kill Bill, volume II'. Il entame une tournée où il se produit à la tête de l'Orchestre symphonique de Rome. Il y interprète ses plus belles oeuvres comme 'Mission' ou 'Cinema Paradiso'. Véritable légende vivante, créateur de l'inoubliable musique du 'Professionnel', Ennio Morricone est l'auteur de plus de cinq cents musiques de films et de téléfilms, sans compter des oeuvres pour piano et orchestre.



*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3864
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Jeu 12 Nov - 11:37

Mort SHUMAN :

Né le 12 novembre 1936
Décédé le 03 Novembre 1991










Mort Shuman est né le 12 novembre 1936 à New York. Acteur, mais surtout compositeur de renom, il a écrit quelques standards de la pop comme Save the Last Dance for Me ou Teenager in Love. Il commence à écrire des chansons à 18 ans et c'est pour Elvis Presley qu'il composa le titre Surrender. En 1958, il s'associe au chanteur Doc Pomus, avec qui il formera un duo mythique de compostion/intérpretation. C'est dans les années 60 que Mort Shuman connaît l'apogée de son succès. Il écrit entre autres pour Janis Joplin, Andy Williams et The Small Faces. En 1966, alors qu'il tombe sur Jacques Brel, Mort Shuman décide de venir vivre en France. Il commence alors à traduire certains textes de Brel en anglais, ce qui le fait connaître en France. C'est à partir de ce moment là qu'il commence à composer quelques chansons en français, qui lui valent une solide réputation du public francophone, surtout grâce à son intérprètation du Lac Majeur. En 1991, Mort Shuman meurt dans un hôpital de Londres, des suites d'une maladie du foie.



*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3864
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Lun 16 Nov - 9:25

SOEUR EMMANUELLE

Née le 16 novembre 1908
Décédée le 20 Octobre 2008



Sœur Emmanuelle, née Marie Madeleine Cinquin, souvent surnommée la « petite sœur des chiffonniers » ou « petite sœur des pauvres », est une religieuse et écrivain née le 16 novembre 1908 à Bruxelles (Belgique) et morte le 20 octobre 2008 à Callian (Var, France). Elle est connue pour ses œuvres caritatives en Égypte auprès des enfants et des plus démunis et est un symbole, dans l'opinion française, de la cause des déshérités[1]. Née de parents belges et français, elle posséde ces deux nationalités. En 1991, le président Moubarak lui a remis la nationalité égyptienne en remerciement de son œuvre au Caire[2].

A son entrée chez les religieuses de Notre-Dame de Sion, elle prend le nom de Sœur Emmanuelle mais se fait appeler Mère Emmanuelle par ses élèves. C'est sous ce nom qu'elle se fait connaître des médias et devient très populaire dans l'opinion publique, apparaissant régulièrement en tête des classements des personnalités préférées des français.

Madeleine Cinquin est née le 16 novembre 1908 d'un père français, originaire de Calais, et d'une mère belge, originaire de Bruxelles[3]. Elle grandit dans une famille aisée de trois enfants ayant fait fortune dans la lingerie fine[4] et partage ses jeunes années entre Paris, Londres et Bruxelles. En 1914, alors qu'elle n'a que six ans, elle est fortement marquée par la mort de son père, noyé sous ses yeux sur la côte d'Ostende. Cette expérience la traumatise profondément et lui fait se rapprocher de Dieu. Elle déclare que, dans son inconscient, sa vocation de religieuse date de cet accident[5].

Quelques années plus tard, Madeleine Cinquin souhaite aller à l'université catholique de Louvain mais sa mère s'y oppose car elle estime qu'elle y serait trop oisive. Elle remarque alors que sa fille fait preuve d'une certaine vocation pour le Christ et elle tente de l'en détourner en lui faisant rencontrer une supérieure d'un couvent de Notre-Dame de Sion à Londres. Ceci ne fait que renforcer ses convictions et accentue la quête de toute sa vie, l'aide à l'enfance malheureuse. Après avoir voulu initialement rejoindre les Filles de la Charité, Madeleine entre finalement comme postulante à la congrégation Notre-Dame de Sion le 6 mai 1929. Après des études de sciences philosophiques et religieuses, elle prononce ses vœux de religieuse le 10 mai 1931 et choisit le nom de Sœur Emmanuelle, qui signifie « Dieu avec nous » en hébreu[3].

La carrière d'enseignante de sœur Emmanuelle commence tout d'abord à Istanbul en Turquie, dans une école pour jeunes filles d'un quartier pauvre de la ville. Sœur Emmanuelle attrape alors la typhoïde et toutes les autres sœurs lui proposent leur sang afin de l'aider à combattre la maladie. Une fois rétablie, en guise de remerciement, sœur Emmanuelle donne une conférence sur la vie de Soliman le Magnifique et impressionne la directrice du collège, Mère Elvira, qui décide alors de l'affecter dans son établissement. Bien que celle-ci se soit engagée à affecter Sœur Emmanuelle chez les pauvres, elle la convainc qu'elle sera plus efficace si elle enseigne à des jeunes filles aisées, appelées à avoir un rôle influent dans la vie turque[6]. Elle enseigne alors les lettres au Lycée Notre-Dame de Sion. Après la mort de sa supérieure, Sœur Emmanuelle ne s'entend pas avec sa remplaçante et elle est envoyée à Tunis.

De 1954 à 1959, elle enseigne en Tunisie pendant cinq ans où elle s'occupe de filles de français installés dans le pays[5] mais ce nouveau poste ne lui convient pas. En pleine décolonisation du pays, les filles dont elle a la charge lui semblent plus superficielles et l'environnement général la fait doucement sombrer dans une dépression. Ce n'est qu'au bout de trois ans que les responsables de Sion se rendent compte de son état et se décident à la déplacer[3].

Après avoir décroché sa licence ès lettres à la Sorbonne à Paris, Sœur Emmanuelle est de nouveau affectée à Istanbul en 1959 pour une courte durée[3].

De 1964 à 1971, elle est envoyée en Égypte pour enseigner au collège de Sion à Alexandrie. Cette expérience s'avère de nouveau négative pour elle car les élèves dont elle est en charge sont peu ouverts sur la pauvreté. Elle décide donc d'arrêter d'enseigner la philosophie et s'occupe à la place des filles du quartier défavorisé de Bacos. C'est durant cet épisode qu'elle tombe amoureuse de l'Égypte.

En 1971, à l'âge de la retraite, elle décide de partir, à l'instar du Père Damien qu'elle vénère[3], s'occuper des lépreux au Caire mais doit renoncer face à des complications administratives car le lazaret se trouve en zone militarisée[5]. Elle décide alors de partager la vie des plus démunis et, avec l'autorisation de sa congrégation, part s'installer à Ezbet-Al-Nakhl, un des bidonvilles les plus pauvres du Caire en Égypte, au sein de la communauté majoritairement copte chrétienne des zabbalines, chargée de la récupération des déchets[5]. En collaborant avec plusieurs églises locales, elle parvient à établir une communauté et lance de nombreux projets de santé, d'éducation et de protection sociale visant à améliorer les conditions de vie[7].

En 1976, elle rencontre Sarah Ayoub Ghattas (sœur Sarah), alors supérieure de la congrégation copte-orthodoxe des Filles de Marie de Béni-Souef. Francophone et issue d'une famille de la bourgeoisie, elle obtient l'autorisation de l'évêque Athanasios, fondateur de la congrégation, pour rejoindre Sœur Emmanuelle à Ezbet-Al-Nakhl dont elle partage la cabane. En 1977, Sœur Emmanuelle publie son premier livre Chiffonnière avec les chiffonniers dans lequel elle raconte son combat. En compagnie de Soeur Sarah, elle part en 1978 aux États-Unis afin de récolter des fonds. A leur retour, avec l'argent amassé, elles peuvent investir et en 1980, le Centre Salam est inauguré par l'épouse du président Sadate et propose des dispensaires, des écoles, des jardins d'enfants, des centres de formation et un club social.

En 1982, après avoir confié la gestion d'Ezbet-Al-Nakhl à des jeunes religieuses de l'ordre des filles de Sainte-Marie, elle s'occupe des chiffonniers de Mokattam représentant, avec plus de 23 000 personnes vivant au milieux des détritus, la plus grande communautés de zabbalines du Caire[8]. En 1984, Sœur Emmanuelle vient en aide à cinq familles pauvres et leur permet à chacune de se construire un abri, séparé du lieu où sont triés les déchets. Elle fera plus tard construire ce même type d'abris à plus grande échelle afin d'accueillir le plus de monde possible[7]. Elle continue à utiliser son charisme afin de récolter des dons et mobiliser les pouvoirs. Elle permet de raccorder le bidonville à l'eau et l'électricité et poursuit la construction de nombreuses habitations et d'une usine de compost[8]. En 1985, elle s'installe dans le bidonville de Meadi Tora puis se rend à Khartoum (Soudan) la même année pour créer des foyers, écoles, fermes-écoles et dispensaires.

En 1991, à l'occasion du cinquantenaire de la prononciation de ses vœux, le président Moubarak lui remet la nationalité égyptienne en reconnaissance de son œuvre en Égypte, [9]. En 1993, à la demande de sa congrégation, Sœur Emmanuelle quitte définitivement l'Égypte et rejoint sa communauté en France. Sœur Sarah dirige alors l'entreprise caritative et continue seule le développement du bidonville de Mokattam. Depuis, un lycée pour filles a été créé grâce à l'opération Orange et des écoles techniques ont été ouvertes pour les garçons. Un hôpital a même été construit grâce au prince Albert de Monaco. En 22 années de présence, l'œuvre de Sœur Emmanuelle a permis de scolariser 85 % des enfants, de faire diminuer la violence et de permettre aux femmes de se libérer[8].

A son retour en France, Sœur Emmanuelle continue de se battre pour plus de solidarité. Elle écrit des livres, rencontre des jeunes dans les lycées et les écoles, s'occupe également de l'association Les Amis de Paola à Fréjus en aide aux SDF et donne des conférences aux côtés de son association pour sensibiliser le public à l'engagement solidaire.

Parallèlement, Sœur Emmanuelle continue à donner « un souffle » à son association. Elle lui transmet ses principes d'actions qui sont chaque jour mis en pratique sur le terrain. « éduquer un homme c'est éduquer un individu, éduquer une femme, c'est éduquer un peuple ».

En 1995, avec Geneviève de Gaulle-Anthonioz, elle est à l'origine de l'orientation de la campagne présidentielle de Jacques Chirac sur le thème de la fracture et de l'exclusion sociale[10].

Le 1er janvier 2002, Sœur Emmanuelle est promue par Jacques Chirac au grade de commandeur de la Légion d'honneur avant d'être élevée, par Nicolas Sarkozy, le 31 janvier 2008 grand officier de la Légion d'honneur. En Belgique elle devint en 2005 grand officier dans l'Ordre de la Couronne[11].

Depuis 1993, elle vivait dans une maison de retraite de Callian dans le département du Var, où elle est morte le 20 octobre 2008 à l'âge de 99 ans. Soeur Emmanuelle aurait fêté ses 100 ans le 16 novembre 2008.

Afin de poursuivre son œuvre à plus grande échelle, Sœur Emmanuelle a fondé l'association « Les Amis de Sœur Emmanuelle » et la « fondation Sœur Emmanuelle ».

Afin de la soutenir dans son œuvre, de développer des actions humanitaires en Egypte et dans d'autres pays comme le Sénégal, le Liban, le Soudan, etc, et d'assurer sa relève, Sœur Emmanuelle a fondé deux associations, Les Amis de sœur Emmanuelle en 1980 et ASMAE et 1985, qui ont fusionné en 1987.

Sœur Emmanuelle était une personnalité très aimée de l'opinion publique en raison de son engagement humanitaire, de sa personnalité, de son caractère exubérant et de son franc-parler, souvent en contraste avec le ton employé par l'Église ou la simplicité d'autres religieux comme l'Abbé Pierre ou Mère Teresa qui s'étaient eux aussi engagés en faveur de plus pauvres et bénéficiaient d'un fort soutien populaire.

Elle était très médiatisée depuis son passage en 1990 à l'émission La Marche du siècle de Jean-Marie Cavada[12] et s'était construite une image caractéristique avec sa blouse, son fichu, ses baskets noires et son habitude de tutoyer les journalistes.


*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3864
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Mar 17 Nov - 20:03

Rock HUDSON
Né le 17 novembre 1925
Décédé le 02 Octobre 1985



Rock Hudson, de son vrai nom Roy Harold Scherer Jr., est un acteur américain né le 17 novembre 1925 à Winnetka, Illinois, et mort à Beverly Hills, Los Angeles, le 2 octobre 1985. Dans les années 80, il déclare courageusement être atteint du Sida, ce qui attire une grande attention sur ce fléau et sur son homosexualité.

Enfant unique d’une modeste employée, abandonné très tôt par son père, il connaît une enfance difficile aux côtés d’une mère dominatrice et autoritaire et d’un beau-père violent. Il s’engage dans la Marine à 18 ans en 1943. Il est démobilisé en 1946 et exerce par la suite plusieurs petits métiers (ouvrier agricole, camionneur).

Il tente sa chance à Hollywood et attire l'attention d'un chasseur de talent, Harry Wilson, qui lui permet tout d’abord de faire de la figuration puis d’obtenir des rôles secondaires dans les films d'action et les westerns de Raoul Walsh : "Les géants du ciel", "Victime du destin" (1952), "La belle espionne" (1953) et "Bataille sans merci".

Sa rencontre en 1952 avec Douglas Sirk est décisive pour sa carrière puisqu’elle lui permet de devenir une véritable star avec des films comme "Qui donc a vu ma belle ?", "Le secret magnifique". Il devient alors l'interprète fétiche de Sirk qui mise beaucoup sur son allure athlétique et son sourire irrésistible. On le remarque dans "Taza, fils de Cochise" (1954), "Tout ce que le ciel permet" (1956) et "Ecrit sur le vent" (id.), des drames mondains à l'esthétique très recherchée. Il compose un séducteur doublé d'un révolutionnaire dans "Capitaine Mystère" (1955) puis un intellectuel déchiré pour "The tarnished angels" (1958), un film réalisé d'après Pylone de William Faulkner. On le retrouve aussi dans "Giant" (1956) de George Stevens, dans "Le carnaval des dieux" (1957) de Richard Brooks et dans "Twilight for the gods" (1958) de Joseph Pevney.

Il aborde à partir des années 60 le registre comique, notamment en formant un duo efficace avec Doris Day dans des comédies sentimentales légères où il se révèle drôle et attachant : "Confidences sur l’Oreiller" (1959), "Un pyjama pour Deux" (1961) et "Ne m’envoyez pas de fleurs" (1964). Il joue également la comédie dans "Le Sport Favori de l’Homme" d’Howard Hawks (1964), et "Opération Diabolique" de Blake Edwards (1965).

Dans les années 70, il se tourne plutôt vers les séries télé : "McMillan and Wife" (1971) avec Susan St. James et, plus tard, "Dynastie".



*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3864
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Jeu 19 Nov - 17:46

Jodie Foster



Vrai nom :Alicia Chistian Foster
Née le : 19 Novembre 1962
Nationalité : US
Métier : Actrice

Née le 19 novembre 1962 à Los Angeles en Californie, Jodie Foster est la fille de Lucius Fisher Foster, un colonel de l'US Air Force et d'Evelyn « Brandy » Ella Almond, une productrice de cinéma. Son vrai prénom est Alicia mais depuis qu'elle est toute petite, son frère Buddy et sa soeur Connie, l'appellent Jodie, un prénom qu'elle a conservé. Elle débute une carrière de modèle à l'âge de 2 ans en apparaissant dans des spots publicitaires. En 1969, elle fait ses débuts d'actrice dans la série Mayberry R.F.D. Elle devient alors une enfant star qui accumule les cachets. On peut la voir dans des épisodes de séries célèbres comme Ironside, Bonanza, ou Kung Fu. En 1975, elle donne la réplique à Robert de Niro dans le mythique Taxi Driver, de Martin Scorcese. A 14 ans, elle est nominée aux Oscars... En 1980, un déséquilibré, John F. Hincley, tente d'assassiner le président Ronald Reagan pour, dit-il, impressionner Jodie Foster. Ce fait-divers terrible la secoue psychologiquement. En 1983, elle est est arrêtée à l'aéroport de Boston en possession d'un gramme de cocaïne.
Toutefois, en marge du cinéma, Jodie Foster poursuit de brillantes études, d'abord au Lycée français de Los Angeles, puis à l'université de Yale où elle obtient un diplôme de littérature en 1985. Elle se consacre ensuite à sa carrière d'actrice en choisissant ses films. Elle reçoit l'Oscar de la meilleure actrice en 1988 en incarnant une femme violée dans Les Accusées, puis en 1991, pour son rôle de jeune profileuse dans Le Silence des agneaux.
Jodie Foster est la maman de deux enfants, Charles, né en 1998 et Kit, né en 2001. Depuis plusieurs années, elle partage la vie de la productrice Cydney Bernard. En décembre 2007, lors d'une conférence de presse, elle a fait son coming out et révèlé son homosexualité.

*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3864
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Lun 23 Nov - 21:05

Francis Cabrel





Francis Cabrel est un auteur-compositeur-interprète phare de la chanson française. Il est aussi marié et père de trois enfants.
Origines:
Francis Cabrel est né le 23 novembre 1953 à Astaffort dans une famille modeste.
Francis Cabrel s'intéresse à la musique en écoutant Bob Dylan. A cette époque, il est un adolescent timide qui s'extériorise en jouant de la guitare. A peine majeur, Francis Cabrel est renvoyé de son lycée. Tout en travaillant, il monte un groupe : "Les Gaulois" où chacun des membres se veut hippie.

En 1974, il remporte avec le titre "Petite Marie", dédicacé à sa femme Mariette, le concours de Radio Sud. Il commence à se faire un petit nom en France.

Mais c'est en 1977, pour la promotion de La Nouvelle Chanson Française de CBS, qu'il enregistre son premier disque "Ma ville".
C'est le début d'une longue carrière discrète mais sans faille pour le chanteur.
Pourquoi on l'aime?
Francis Cabrel est un homme simple et généreux. Sa discrétion le rend mystérieux et c'est sûrement pour ces raisons qu'on l'apprécie.
C'est aussi un homme au grand coeur. Francis Cabrel est l'un des artistes essentiels des "Enfoirés". Mais il a aussi participé à "SOS Ethiopie" en 1985 ou encore en 1992, il chante pour lutter contre le SIDA dans "Urgence".
Spécialités et caractéristiques:
- Francis Cabrel a un petit accent irrésistible quand il chante. D'ailleurs, cet accent lui a posé problème. En effet, dans son premier disque, on a tenté de gommer cette spécificité.
- Il apprécie les villages pittoresques où certains de ses clips sont réalisés.
- C'est un collectionneur de guitares.
Ses plus grands succès:
En 1990, Francis Cabrel est sacré "interprète masculin de l'année" aux Victoires de la musique.
On compte 16 albums dans sa discographie et deux compilations. Ses plus grands succès sont "Petite Marie" (1977). "Je l'aime à mourir" (1979) s"écoule à deux millions d'exemplaires. Le titre "Il faudra leur dire" est quant à lui, numéro un du top 50 pendant plusieurs semaines. Le premier extrait de son nouvel album, "Des roses et des orties" s'intitule "La Robe et l'échelle".
Ses exs:
Francis Cabrel a écrit une superbe chanson pour sa femme Mariette, avec laquelle il a trois enfants.



*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3864
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Mer 25 Nov - 9:03

Gloria LASSO







Gloria Lasso née Rosa María Coscolin (Vilafranca de Penedès, Catalogne, 25 novembre 1922 - Cuernavaca, Mexique, 4 décembre 2005), est une chanteuse espagnole et française de chanson légère et mélodique connue en Europe et en Amérique latine. Ses chansons exploitent le plus souvent son origine espagnole, qu'elles reprennent des standards latins ou bien qu'elles accommodent à la sauce castagnettes des tubes américains ou français (comme Gondolier par exemple, qu'elle disputa longtemps à Dalida). La voix de Gloria Lasso est aisément reconnaissable par ses étonnantes trilles roucoulantes, qui lui valurent le surnom de « Rossignol Madrilène » (bien qu'elle fut originaire de Catalogne).

La légende veut que, alors qu'elle se destinait à la carrière d'infirmière, Gloria Lasso dût remplacer au pied levé à la radio barcelonnaise une chanteuse tombée malade, ce qui détermina sa vocation. Elle devient vedette en France dans les années 1950, avec en particulier Amour, castagnettes et tango (1955), Étranger au paradis (1956), reprise de Stranger in paradise de Tony Bennett, premier disque vendu à un million d'exemplaires en France, ou Buenas noches mi amor (1957), Bon voyage (1958), Sois pas fâché (1959) ou Si tu reviens un jour (1960). Elle incarnait à l'époque l'exotisme latin et la vogue des voix à accent. Elle fut d'ailleurs supplantée dans les années 1960 par sa rivale italo-égyptienne, Dalida. Exilée depuis au Mexique, elle tente néanmoins un retour en France en 1985 à l'Olympia.

Mariée au moins six fois, en général à des hommes beaucoup plus jeunes qu'elle, on lui attribuait la réputation de « croqueuse d'hommes ». Elle se prétendait au contraire très sage puisqu'elle disait ne jamais tromper ses maris, préférant en changer quand ils ont cessé de lui plaire.

Le revival kitsch de ces dernières années l'a remise au goût du jour en en faisant une icône gay. Ses chansons (souvent d'amour) sont d'ailleurs particulièrement légères et mélodiques, très caractéristiques des orchestrations primesautières et romantiques des fifties, avec force violons, guitares, trompettes et castagnettes.

Elle a succombé d'un infarctus, vers 16 heures, le dimanche 4 décembre 2005 à son domicile à Cuernavaca à l'âge de 83 ans, alors qu'elle était tranquillement assise.


Pour Maman et Papa :





http://www.deezer.com/listen-3065213

*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3864
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Ven 27 Nov - 10:03

Jimi HENDRIX



James Marshall « Jimi » Hendrix (27 novembre 1942 - 18 septembre 1970) est un guitariste de blues et de rock américain célèbre pour ses innovations musicales lors de la période psychédelique. Son utilisation de la guitare électrique est à l'origine du Heavy Metal. Jimi Hendrix fait ses classes dans des orchestres de rythm'and'blues et en particulier en accompagnant Little Richard en tournée. Celui-ci le congédiera car il apparait un peu « encombrant ». Il s'installera alors à New-York où il forme un groupe : les 'Rainbowflowers', l'entité se transforme par la suite pour donner naissance à 'Jimmy James and the Blueflames'. Repéré dans le café Wha? à Greenwich Village par Chas Chandler lors de la tournée des Animals aux USA, celui-ci propose à Jimmy (dont l'orthographe du prénom n'a pas encore changé) de venir enregistrer son premier album en Angleterre.

Jimi accepte sous condition de rencontrer celui qui apparait comme la référence guitaristique de l'époque : Eric Clapton. C'est dans l'avion au dessus de l'atlantique que James change son prénom pour « Jimi ». A son arrivée, des auditions sont organisées pour trouver les musiciens qui l'accompagneront. En hommage à Cream (le groupe d'Eric Clapton) Jimi décide d'opter pour un trio et ce sont Mitch Mitchell et Noel Redding qui sont retenus. Ce dernier, qui n'avait jamais tenu une basse de sa vie, était venu auditionner pour le poste de guitariste des New Animals.

Avant même d'avoir enregistré le moindre morceau, la formation attire toutes les attentions. Les concerts sont l'occasion de croiser les plus grandes personnalités musicales : les Beatles, Eric Clapton, etc. Faute de répertoire personnel, le premier single du Jimi Hendrix Experience sera une reprise : « Hey Joe » sort en 1966 et installe immédiatement le groupe dans la mouvance psychédélique de l'époque. Il apparaîtra la première fois en France cette même année, à l'Olympia en première partie d'un concert de Johnny Hallyday !

Le premier disque « Are you experienced ? » est plus une collection de chansons qu'un véritable album mais déjà chaque titre est marqué par la créativité et la virtuosité du musicien. Comme souvent à l'époque, l'album sortira sous une version différente pour le marché américain. C'est pour assurer sa promotion sur ce marché que Jimi participe au festival de Monterey (1967 'the summer of love'). Contrarié de l'ordre d'apparition des groupes sur scène, selon lequel l'Expérience succédera aux Who dont l'énergie en concert est particulièrement réputée, Jimi décide de mettre littéralement le feu et conclut son apparition par un sacrifice rituel de sa Stratocaster, enflammée avec de l'essence à briquet.

Le deuxième album de l'Experience apparait comme beaucoup plus abouti. Les morceaux s'enchainent naturellement et Hendrix dévoile également des talents d'auteur. Pour la Saint Sylvestre 1969, c'est avec une nouvelle formation que Jimi Hendrix se produit. Le Band of Gypsies est un trio composé de son ancien camarade d'armée Billy Cox et du batteur Buddy Miles. C'est le même groupe qui l'accompagnera dans sa performance au festival rock de Woodstock où il marquera les esprits par une interprétation très engagée de l'hymne national américain.

Il meurt le 18 septembre 1970. Fatigué, il dort au Samarkand Hotel avec Monika Danneman, une belle allemande rencontrée à Dusseldorf lors de la tournée allemande précédent la tournée scandinave. Elle se lève pour aller acheter des cigarettes. En revenant, Jimi dort toujours. Il manque 9 somnifères dans sa boîte. Il voulait simplement dormir un peu pour récupérer... L'ambulance arrive et le conduit à l'hopital Saint Mary Abbots. A 11h30, Jimi Hendrix, agé de 27 ans, est déclaré mort. Les obsèques ont lieu le 1er octobre dans une église baptiste de Renton. Sa famille et tous ses amis sont présents. Partionelle Wright chante quelques titres de Gospel, Freddie Mae Gauthier lit un texte de Jimi. Après la cérémonie, les plus grands noms de la musique afro-américaine font un jam.

Jimi Hendrix a révolutionné la musique, en développant la plupart des concepts essentiels aujourd'hui en musique électronique : le multipiste, la distortion, le sample. La technique de Jimi Hendrix, son traitement du son (avec notamment l'usage abondant de la distorsion et des effets les plus variés) ainsi que son approche spectaculaire de la scène font de Jimi Hendrix l'un des précurseurs du hard rock. Au-delà de ses talents d'instrumentiste qui ont fait dire de lui qu'il avait « tué » la guitare comme Charlie Parker avait tué le saxophone, Hendrix a révolutionné le monde du rock, notamment en expérimentant de nombreuses techniques d'enregistrement en studio.


*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3864
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Sam 28 Nov - 9:50

Michel BERGER



Un touche-à-tout de génie! Tout ce qu'il ompose se transforme en or. Vedette à 17 ans, découvreur de Véronique Sanson, mari et complice de France Gall, créateur de la comédie musicale Starmania avec Luc Plamondon, compositeur pour Johnny Hallyday, la carrière de Michel Berger s'arrêta un beau jour de l'été 92 sur un court de tennis de la Côte d'Azur. Un artiste unique s'éclipsait prématurément. Issu d'une famille bourgeoise et parisienne, Michel Berger (de son véritable nom Michel-Jean Hamburger) est né le 28 novembre 1947 à Neuilly-sur-Seine, près de Paris. Son père, Jean Hamburger, est un professeur de médecine réputé. Cet homme très cultivé est un personnage secret, à la personnalité complexe. Sa mère, Annette est une brillante concertiste, elle joue du piano et a étudié avec Marguerite Long.
Les aventures se suivent mais ne se ressemblent pas. Michel Berger rencontre, grâce au PDG de Polygram le chanteur le plus populaire en France, Johnny Hallyday. Désireux de donner un nouveau souffle à sa carrière, celui-ci demande à l'auteur-compositeur de lui écrire une chanson. Pour Berger, c'est un album ou rien. Les deux hommes qui, à première vue, n'ont pas grand chose en commun, trouvent une complémentarité dans la personnalité de l'autre. Entre la bête de scène et la bête de studio, un lien solide va se tisser. En 85, sort donc "Rock and roll attitude" avec le chef-d'oeuvre "Quelque chose de Tennessee" que Hallyday chante avec tant de justesse, comme s'il avait réussi à s'accaparer la finesse d'interprétation de Berger. Quand vient l'heure pour Hallyday de remonter sur scène, c'est encore à Berger que l'on demande de faire la mise en scène du show au Palais Omnisport de Bercy, à Paris en 87.

Entre temps, ce dernier a eu l'occasion de remonter sur scène au Zénith à Paris. En avril 86, il investit les lieux avec un dispositif scénique particulier en noir et blanc, avec lequel il joue durant tout le spectacle. En 88, Michel Berger et Luc Plamondon décide de remonter l'opéra rock "Starmania". Nouvelle distribution (dont la belge Maurane, en pleine ascension), retouches des paroles et nouvelle mise en scène, le spectacle est à nouveau un grand succès, relayé par un disque studio, un disque live et une cassette vidéo. "Starmania" sera joué jusqu'en 89, avec à la clé une tournée dans le monde entier.

Fin 90, sort le dernier album de Michel Berger "Ça ne tient pas debout". Pochette sobre, voire austère, le nouveau Berger, peut-être glacial comme dans le titre "Paradis blanc", semble perdu dans d'autres sphères. Aucune tournée ni promotion ne sont prévues pour mettre en valeur cet opus. Ses nombreuses activités le poussent à délaisser certains aspects de son métier : quasiment en même temps que la sortie de cet album, il compose avec Luc Plamondon le dernier opéra rock qu'il a en tête, "La légende de Jimmy", ode lyrique au célèbre acteur James Dean. Le succès est relatif même si les radios passent le titre éponyme, chantée par Diane Tell durant l'automne 90.

En février 91, alors que "La Légende de Jimmy" termine sa carrière, Michel Berger travaille sur "Tycoon", libre traduction en anglais de "Starmania". Négociations, voyages et contacts en tout genre ne permettront de faire aboutir le projet discographique qu'en 92. Plusieurs anglais et américains prêtent leur voix à ces héros qui dénoncent la misère urbaine si présente dans leur propre pays : Céline Dion, Kim Carnes, Tom Jones, Nina Hagen, Cindy Lauper qui interprète avec maestria "The world is stone" ("Le Monde est stone") et Peter Kingsberry.

En février 92, Michel Berger apprend la mort de son père Jean Hamburger. Resté glacial jusqu'à la fin de sa vie, aucun échange ou presque n'a eu lieu entre les deux hommes ; sa disparition ressemble à un ultime abandon. Comme d'habitude, Michel Berger se tait. En juin 92, France Gall et Michel Berger sortent un album en commun. Ce que le public croyait impossible à force d'attente, les deux artistes finissent par le faire. "Double jeu" est le résultat de cette fusion musicale, si difficile à trouver. Une scène est prévue pour fin 92. Le 2 août 92, le destin met fin à de nombreuses années de recherche et de travail personnel reconnu par des milliers de fans. Michel Berger meurt d'un arrêt cardiaque à la suite d'une partie de tennis dans sa propriété de Ramatuelle, dans le midi de la France.

Sa femme France Gall, monte sur scène, seule, à Bercy en 1993 pour défendre le dernier album et pour rendre un hommage à Michel Berger, l'artiste. Après la mort de leur fille Pauline en 1997, la chanteuse disparaît de la scène musicale. Entré à pas feutrés dans le monde de la variété, Michel Berger a su se rendre indispensable. L'art de la chanson a pris toute son importance avec lui et a permis à de nombreux interprètes d'accéder à un monde secret, subtil et riche. En 2002, pour les 10 ans de sa disparition, un coffret paraît relatant son oeuvre enrichie d'un inédit, "la Fille au sax".


*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3864
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Sam 5 Déc - 10:41

Walt DISNEY


Walt Disney est né à Chicago le 5 décembre 1901, c'est le quatrième fils d'Elias Disney et Flora Call. Il porte le prénom de son père, et devant, d'un proche ami de son père : Walter Parr, un prêtre de l'église St Paul Congregational. Walt sera baptisé le 8 juin 1902 dans l'église du et par le réverrend Parr. En décembre 1903 naquit la sœur de Walt, Ruth Flora Disney. Le nom Disney a pour origine une anglicisation du nom D'Isigny. En 1906, sa famille déménage dans une ferme de 200 ha à Marceline au Missouri acquise pour 3000 dollars et proche de celle de son oncle Robert Disney. Walt ira sur les bancs de l'école primaire de Marceline mais seulement à 8 ans afin d'y aller avec sa sœur. La ferme est vendue en 1909 car Elias est malade et ne peut plus assumer les travaux de ferme. La famille vit dans une maison louée jusqu'en 1910 lorsqu'elle déménage à Kansas City afin de retrouver les frères ainés de Walt, Herbert et Raymond. Disney est alors âgé de 9 ans et cela changea sa vie.

Walt et son frère Roy travaillèrent durant leur temps libre dans l'entreprise paternel de diffusion de journaux afin d'arrondir les fins de mois de la famille. Selon les archives de l'école publique régionale de Kansas City, Walt Disney suit les cours de l'école secondaire de Benton à partir de 1911, et il obtient son diplôme le 8 juin 1917. Dans le même temps Walt Disney est inscrit dans une des classes du Chicago Art Institute. Alors qu'il rentre avec sa sœur au collège, Roy dut travailler, un temps dans la ferme de l'oncle Robert puis dans une banque afin d'aider sa famille.

En 1917 alors que la Première Guerre mondiale fait rage en Europe, Elias décide d'acheter une fabrique de gelée à Chicago. Walt préféra rester à Kansas City où grâce à Roy il trouve un travail de vendeur dans les trains ce qui l'amena à « voir du pays ». À l'automne il rejoint sa famille à Chicago à la faveur d'une mutation. Il entre ensuite au lycée McKinley où il illustrera le magazine des élèves intitulé The Voices. Durant l'été bien que distribuant des journaux et du courrier pour la poste, ainsi que sortant avec des filles le soir au cinéma, un sujet l'obsède : « gagner la guerre ».
l'engagement de Disney dans Disney World pris fin avec celle de l'année 1966. Un cancer des poumons avait été diagnostiqué en été 1966 dans son poumon gauche, suite à une vie entière habitué à fumer sans arrêt. Il fut suivi par l'hôpital St. Joseph situé juste de l'autre coté de la rue du complexe des Studios Disney. Pendant l'automne sa santé se détériora. Il fut déclaré mort le 15 décembre 1966 vers 03:00 heure (heure locale), juste après avoir célèbré son soixante cinquième anniversaire deux semaines plus tôt. Roy Disney mena à bien le projet de Floride, insistant pour que le nom devienne Walt Disney World en honneur de son frère. Malheureseument Roy O. Disney mourut trois mois après l'ouverture du Magic Kingdom le 20 décembre 1971.



http://www.youtube.com/watch?v=RGuNBS385NU

*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3864
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Mer 9 Déc - 16:50

Kirk DOUGLAS


Né le : 9 décembre
à :Amsterdam, NY (Etats-Unis)


Kirk Douglas, de son vrai nom Issur Danielovitch Demsky, est un acteur, producteur, réalisateur et écrivain américain d'origine ukrainienne qui est né le 9 décembre 1916 à Amsterdam (état de New York). C'est le père du comédien et producteur Michael Douglas. Lauren Bacall a aidé Kirk Douglas à obtenir son premier rôle en 1946 dans le film de Hal B. Wallis, L'Emprise du crime (The Strange Love of Martha Ivers) avec Barbara Stanwyck. Kirk Douglas a reçu quatre nominations de l'Academy Award ...

Il est aujourd'hui avec Charlton Heston le dernier géant de l'âge d'or de Hollywood. Il paraît immortel. A 91 ans, il vient de publier un nouveau livre, se rend régulièrement à des manifestations en faveur des enfants et reçoit encore souvent des hommages venant du monde entier.
http://www.dailymotion.com/video/x9qtuu_20-000-yuy-u-y-myr-1955-b_travel

*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Thé
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3864
Age : 67
Votre région actuelle : Sud-Est
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   Sam 12 Déc - 11:16

Frank Sinatra

Francis Albert « Frank » Sinatra (12 décembre 1915 à Hoboken, New Jersey - 14 mai 1998 à Los Angeles), également appelé The Voice ou Ol' Blue Eyes ou encore The Chairman of the Board, fut un chanteur et un acteur américain d'origine italienne, à la réputation mondiale, meneur du fameux Rat Pack des années 50. Il obtint l'oscar du meilleur second rôle dans From Here To Eternity (Tant qu'il y aura des hommes) en 1953. Son rôle aurait été obtenu grâce à une pression de la mafia sur le producteur...

Fils d'immigrés italiens, produit errant des rues de Hoboken, le jeune Frank Sinatra n'a qu'un but en tête : égaler la voix d'or de l'Amérique des années 1930, Bing Crosby. Après quelques années de précarité passées entre petits boulots et contrats misérables, le jeune époux de Nancy Barbato gravit peu à peu les marches de la gloire : il rencontre en 1939 le trompettiste virtuose Harry James et chante à ses côtés pendant six mois, avant de devenir le chanteur vedette de l'orchestre réputé de Tommy Dorsey. Consacré meilleur chanteur de l'année 1942, il remplace son idole dans les coeurs de milliers d'adolescentes et de jeunes femmes américaines. Le succès de celui qu'on appelle 'The Voice' n'a plus de limites : il règne sur le Paramount Theatre de New York et Hollywood lui ouvre ses portes. Il connaît pourtant quelques revers dans les années 1940 : sa carrière de chanteur s'essouffle au rythme des accents rock'n roll venus d'outre-manche, ses déboires sentimentaux se multiplient, le Hit Parade et les producteurs le boudent. Son second rôle dans le film 'Tant qu'il y aura des hommes', qui lui vaut un oscar en 1954, le propulse à nouveau sous les feux de la rampe : de tournage en tournage, d'enregistrement en enregistrement, il forge et entretient sa légende. Interprète mythique de 'My way' et de 'Strangers in the night', Frank Sinatra incarne le symbole de la réussite américaine, l'image de la séduction et de la sensualité vocale.


*************

Un ami fidèle est une tour forte, et qui l'a trouvé a trouvé un trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est son anniversaire aujourd'hui   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est son anniversaire aujourd'hui
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES OUJDIS ET DE l'ORIENTAL :: Musique du Monde-
Sauter vers: